drome-portdeplaisance.com
Nouvelles recettes

8 régions viticoles prometteuses aux États-Unis

8 régions viticoles prometteuses aux États-Unis


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.


La semaine dernière, L'Amérique a fait les gros titres lorsqu'on a découvert qu'elle s'emparait du marché mondial des consommation de vin — snober curieusement nos amis du Vieux Monde en Europe, les pros du monde pour boire et faire du vin. Selon l'Associated Press, l'Amérique est désormais le plus grand marché du vin au monde, consommant près de 13% de tout le vin produit dans le monde. Et tandis que nous aimerons toujours un bon Riesling d'Alsace ou un bon Bordeaux, il est devenu clair que les Américains boivent plus que jamais des vins nés aux États-Unis.

Cliquez ici pour le diaporama des 8 régions viticoles prometteuses aux États-Unis

« L'industrie vinicole américaine est robuste et en croissance, tant au pays qu'à l'étranger, avec des exportations croissantes », déclare Doug Bell, l'acheteur national de vin pour Marchés d'aliments complets, qui achète du vin depuis près de 30 ans. Alors que Bell note qu'il y aura toujours une demande de vins du Vieux Monde en provenance de France, d'Italie et d'Espagne, les buveurs américains sont de plus en plus avertis et curieux de tous les vins, y compris les vins du Nouveau Monde. "Je pense que le consommateur 'perçoit' le vin du Nouveau Monde comme un achat confortable parce qu'il sait à peu près ce qu'il achète avec la façon dont le Nouveau Monde étiquette ses vins... par cépage", dit-il. "Ils sont plus à l'aise avec cela que, disons, un Piesporter Michelsberg Spatlese ou un Chassagne-Montrachet Riesling allemand et un Bourgogne blanc français, un chardonnay."

Et c'est peut-être la raison pour laquelle les Américains se tournent vers les vins locaux. Bell achète à l'échelle nationale dans les plus grandes régions viticoles qui ont une couverture totale aux États-Unis, car certaines des régions viticoles émergentes ne sont pas distribuées à l'échelle nationale. Alors que Napa et Sonoma sont peut-être les régions viticoles dominantes du pays, de nombreux autres États et régions explosent dans le monde du vin; il y a maintenant plus de 7 000 établissements vinicoles aux États-Unis, un énorme bond par rapport aux années 1970, alors qu'il n'y avait que 400 établissements vinicoles. Bell dit que Whole Foods Markets compte 12 acheteurs de vin régionaux ainsi qu'environ 225 acheteurs de vin au niveau du magasin, qui ont tendance à se concentrer et à promouvoir fortement les vins dans leurs régions-États-marchés. "Nous sommes de grands partisans des vins fabriqués localement", a déclaré Bell.

Certaines régions viticoles émergentes aux États-Unis, comme la Virginie, peuvent avoir un goût plus ancien que nouveau, mais cela ne signifie pas que les régions viticoles de notre liste ne redéfinissent pas à quoi ressemble le paysage viticole américain. Cliquez avant pour découvrir quelles régions enthousiasment les experts en vin du pays - nous avons de sérieux voyages en voiture dans la région viticole à planifier cet été.


Les scientifiques perçoivent le mystère de la naissance du vin d'albariño prisé de l'Espagne

Des mythes, des mystères et des légendes entourent l'origine de l'albariño, largement considéré comme le meilleur vin blanc d'Espagne, et la façon dont le cépage dont il est issu s'est retrouvé dans l'extrême nord-ouest du pays.

Aujourd'hui, les scientifiques d'un institut de recherche en Galice ont démystifié les théories selon lesquelles il serait originaire de la vallée du Rhin ou aurait été apporté par des moines cisterciens français en pèlerinage depuis Cluny au XIIe siècle.

Le cépage, ont-ils dit, est originaire de la région et le vin d'albariño y est produit depuis l'époque romaine.

"Nous étions déjà sûrs que cela ne venait pas du Rhin", a déclaré Carmen Martínez, responsable de la viticulture au centre de recherche biologique de Pontevedra. "Des études montrent qu'il n'y a rien de tel dans la vallée du Rhin, même pas sous un autre nom."

Martínez a déclaré qu'ils pensaient que le raisin provenait d'une vigne des bois qui, au fil des ans, a été domestiquée. "Il n'y a aucun exemple de vignes d'albariño vieilles de plusieurs centaines d'années dans le monde, sauf en Galice", a-t-elle déclaré.

Dans une étude conjointe menée avec le département d'histoire de l'Université de Saint-Jacques-de-Compostelle, les chercheurs ont comparé des graines d'un site médiéval et de deux sites romains en Galice avec des variétés cultivées et sauvages d'autres régions d'Espagne.

Les graines d'albariño partageaient des caractéristiques importantes avec les graines trouvées sur les sites romains et médiévaux, suggérant que la variété peut avoir été cultivée dès l'époque romaine.

Les graines trouvées à O Areal, les seuls marais salants romains encore existants, étaient très similaires à l'albariño.

"Cela montre que les Romains domestiquaient les vignes sauvages, qui sont à l'origine de ces variétés cultivées", a déclaré Martínez.

Idéalement, les chercheurs aimeraient comparer la variété cultivée avec la variété boisée, mais Martínez pensait que ce serait impossible.

"Nous doutons que nous en trouvions ici en Galice parce que les forêts indigènes ont été remplacées par des eucalyptus", a-t-elle déclaré. « De plus, le mildiou, qui est arrivé ici d'Amérique, a trouvé les conditions idéales pour prospérer. »

La prochaine étape consiste à effectuer des tests ADN, mais entre-temps, Martínez a déclaré que la recherche avait fait la lumière sur la façon dont la vigne est arrivée dans la péninsule ibérique.

"Une théorie est que la vigne est venue d'Asie, la seconde que dans diverses régions d'Europe, des vignes sauvages ont été domestiquées", a-t-elle déclaré. « Cette recherche permet de confirmer la deuxième hypothèse. »

Elle a ajouté que des études comparatives menées par son institut suggèrent que les graines de vin d'autres variétés récupérées sur des sites archéologiques sont similaires aux variétés actuellement cultivées dans la région.

La majeure partie de l'albariño provient des Rías Baixas du sud de la Galice. Les vignes sont généralement formées sur des pergolas ou des câbles pour les éloigner du sol humide. Les raisins sont petits, à peine plus gros qu'un petit pois, et les vignes sont également petites, souvent juste une parcelle de quelques dizaines de pieds. Les vendanges se font toutes à la main.

En 2019, l'association espagnole des écrivains du vin a élu l'albariño Martín Códax Lías meilleur blanc d'Espagne.

Des variétés d'albariño sont également produites au Portugal, aux États-Unis, en France et en Nouvelle-Zélande.


8 villes américaines émergentes à considérer pour le travail

Envie de déménager et de changer d'air ? Voici 8 grandes villes américaines sous-estimées où vivre et travailler.

Avec une scène de startups en plein essor et une population jeune, Boulder combine deux caractéristiques difficiles à trouver ailleurs : un environnement urbain en pleine croissance et axé sur la technologie, à quelques pas de certains des plus beaux paysages naturels du pays.

Les startups de Boulder embauchent toujours, mais si vous êtes plus axé sur la stabilité de l'emploi, des géants d'entreprise comme Google, Microsoft et bien d'autres sont là pour vous.

Donc, que vous souhaitiez une vie urbaine ou en plein air combinée à d'excellentes opportunités d'emploi, vous ne pouvez pas vous tromper avec Boulder.

Portland, OR

Classée régulièrement parmi les meilleurs endroits où vivre sur la côte ouest, Portland est une ville dynamique, jeune et abordable. Plus petit que ses voisins San Francisco et Seattle, il garde son charme avec une scène artistique et gastronomique animée. Et le meilleur de tous, il possède l'un des réseaux routiers les plus adaptés aux vélos aux États-Unis, vous offrant ainsi plus de choix pour vous déplacer en ville.

Un loyer bas, aucune taxe de vente et d'excellentes opportunités d'emploi avec des entreprises technologiques avant-gardistes font de Portland un excellent choix pour tout jeune professionnel.

Forbes classe régulièrement Austin comme l'une des meilleures villes des États-Unis pour l'emploi, et pour de bonnes raisons. Austin est l'une des villes à la croissance la plus rapide, a un faible coût de la vie par rapport à des villes comme New York et San Francisco, et est l'un des meilleurs endroits pour commencer une carrière.

Des entreprises aux startups en passant par les organisations à but non lucratif et au-delà, Austin a une pléthore d'offres d'emploi dans de grandes organisations. Et avec un taux de chômage de 2,6%, l'un des plus bas du pays, il est clair pourquoi Austin est devenu une option si attrayante pour les jeunes professionnels.

Ann Arbor, Michigan

Une ville universitaire qui s'est développée bien au-delà des implications de la catégorie, Ann Arbor est l'une des meilleures petites villes des États-Unis.

À Ann Arbor, vous pouvez trouver n'importe quel style de vie que vous recherchez. Si vous voulez rester jeune pour toujours, vous vous sentirez comme chez vous avec une foule universitaire dynamique et intelligente. Si vous aimez le sport, l'équipe de football de l'Université du Michigan possède l'un des plus grands stades du monde. Et si vous aimez la nourriture, vous pouvez choisir parmi l'un des 300 restaurants incroyables pour satisfaire votre appétit.

Money Magazine a décrit Ann Arbor comme « un creuset de quartiers historiques, d'emplois de haute technologie et de culture qui rivalise avec des villes plusieurs fois sa taille ». Petit, convivial et accueillant, il n'est pas étonnant que de nombreux étudiants de cette ville universitaire décident de rester après l'obtention de leur diplôme.

Saint-Louis, Missouri

Qu'il s'agisse de l'Université de Washington ou des points chauds de plus en plus nombreux de restaurants et de vie nocturne de la région, Saint-Louis a toujours été un bastion du Midwest et se développe maintenant encore plus en tant que destination au milieu du pays.

L'Université de Washington elle-même est l'un des plus gros employeurs de la région, aux côtés des hôpitaux, des centres médicaux et des entreprises, Anheuser-Busch et les grandes sociétés d'ingénierie. Que vous recherchiez une startup technologique ou un emploi stable en entreprise, St. Louis a quelque chose pour vous.

Kansas City, Missouri

Le Huffington Post a nommé Kansas City la meilleure ville à garder sur votre radar en 2014. Que ce soit pour la nourriture, l'abordabilité ou l'hospitalité du Midwest, les vieux et les jeunes appellent Kansas City, MO et sa banlieue non officielle de Kansas City, KS leurs maisons.

Et n'oublions pas que certaines régions de Kansas City sont sur la carte de Google Fiber.

Atlanta est une ville à croissance rapide avec un climat chaud, un faible coût de la vie et qui abrite de grandes entreprises Fortune 500 aux côtés d'un petit contingent de startups technologiques. La finance, les soins de santé, la biotechnologie et les médias font tous d'Atlanta une plaque tournante pour leurs industries.

Le salaire médian des récents diplômés universitaires dépasse les 50 000 $, l'aquarium de Géorgie est une attraction gigantesque et un groupe démographique diversifié et métropolitain. Assurez-vous simplement que vous pouvez supporter la circulation.

Certains pourraient vous dire que Seattle a déjà connu ses moments d'avenir. Il existe certainement des régions entièrement développées, peuplées et chères, mais creusez et vous trouverez des logements abordables dans des quartiers jeunes et dynamiques à proximité.

Qu'il s'agisse de soins de santé, d'aérospatiale, de technologie, de jeux vidéo ou de design, il existe des entreprises petites, moyennes, grandes et très grandes avec lesquelles s'engager à Seattle. Il y a aussi une scène gastronomique de longue date et toujours en plein essor.

Écrit par JobHero

JobHero est un tableau de bord web et mobile pour organiser et optimiser votre recherche d'emploi. Suivez-nous sur Twitter à @gojobhero.


10 faits intéressants sur l'industrie du vin argentine

Il y a vingt ans, peu de personnes vivant en dehors des frontières de l'Argentine connaissaient son industrie viticole locale. Aujourd'hui, les exportations s'élèvent à près d'un milliard de dollars par an, alimentées en grande partie par ses raisins Malbec de renommée mondiale et un prix abordable (bien que cela puisse changer bientôt). Les vins argentins étant vendus dans le monde entier, il est difficile d'imaginer qu'à une certaine époque, les producteurs du pays accordaient peu d'importance aux exportations. Bien sûr, avec une consommation par habitant de vingt et un gallons par an, l'une des plus élevées au monde, satisfaire les palais assoiffés de leur propre peuple était une priorité absolue. Mais avec l'augmentation des investissements étrangers, l'Argentine a commencé à examiner de manière agressive les marchés au-delà de l'Amérique du Sud. Et bien que le pays soit devenu synonyme de Malbec, d'autres cépages comme le Cabernet Sauvignon, le Chardonnay et le Sangiovese sont cultivés près des Andes, où la neige fondue des sommets des montagnes est utilisée pour nourrir la terre grâce à un impressionnant système d'irrigation. Alors pour cette semaine, jetez un œil à dix faits intéressants sur l'industrie du vin argentine.


Par Rod Waddington de Kergunyah, Australie [CC BY-SA 2.0], via Wikimedia Commons

1. L'Argentine est le premier producteur de vin en Amérique du Sud et le sixième producteur mondial. Vide Vide

2. Les raisins de cuve sont cultivés en Argentine depuis au moins le milieu du XVIe siècle. Vide Vide


Par Fred von Lohmann de san francisco (Dégustation de vins : Malbec) [CC BY 2.0], via Wikimedia Commons

3. Plus de Malbec est cultivé en Argentine que partout ailleurs dans le monde. Vide Vide


Par Emilia Garassino [CC BY-SA 2.0], via Wikimedia Commons

4. La plupart des régions viticoles du pays sont situées dans le centre-ouest du pays, près des contreforts des Andes. Avec des élévations jusqu'à 4 900 pieds au-dessus du niveau de la mer, certains de ces vignobles ont les altitudes les plus élevées du monde entier. Vide Vide


Par Fabio Ingrosso (Flickr : François Lurton, vigneti en Argentine) [CC BY 2.0], via Wikimedia Commons

5. En Argentine, les coûts de la terre et de la main-d'œuvre sont d'environ 30 000 $ l'acre. En comparaison, les mêmes coûts par acre dans la Napa Valley sont de 300 000 $. Vide Vide


Par citoyen européen (Travail personnel) [CC BY-SA 3.0 ou GFDL], via Wikimedia Commons

6. Mendoza est la région viticole la plus vaste et la plus prospère d'Argentine. Situé à l'est des Andes, il représente 70 % de la production viticole du pays et est le sixième producteur de raisin au monde. Vide Vide

7. Avec l'achèvement du chemin de fer Mendoza-Buenos Aires en 1882, la région est devenue vitale pour l'approvisionnement de la capitale politique et financière de l'Argentine en produits agricoles, dont le vin. Vide Vide


Par Tjeerd Wiersma (Flickr : Argentine 123) [CC BY 2.0], via Wikimedia Commons

8. Jusqu'au milieu des années 90, l'industrie vinicole argentine se concentrait presque exclusivement sur la consommation intérieure, produisant pour la plupart des vins bon marché qui étaient des mélanges de nombreux cépages différents. Vide Vide

9. À la fin des années 80 et au début des années 90, l'Argentine a connu une hyperinflation d'environ 1 000 % par an. Avec le contrôle des prix du vin pendant cette période, de nombreux producteurs se sont éloignés de la production de raisin. Vide Vide


Par Juan Pelizzatti (Bodegas Chakana) [CC BY 3.0-2.5-2.0-1.0], via Wikimedia Commons

10. Ceux qui s'en tenaient à la culture du raisin de cuve ont reçu des incitations financières pour détruire les variétés plus anciennes et traditionnelles au profit de variétés à haut rendement et de qualité inférieure conçues pour la consommation domestique.


Sources:

Catena, Laura. Vino Argentino: Guide d'initié sur les vins et le pays viticole d'Argentine. San Francisco: Chronicle Books, 2011.
Koplan, Steven, Smith, Brian H. et Weiss, Michael. Winewise : Votre guide complet pour comprendre, sélectionner et apprécier le vin. Boston : Houghton Mifflin Harcourt, 2014.
Luongo, Michael, Mroue, Haas et Schreck, Kristina. Frommer’s Argentine et Chili. Hoboken : Wiley Publishing Inc., 2005.
MacNeil, Karen. La Bible du vin. New York : Workman Publishing Company, 2000.
McCarthy, Ed et Ewing-Mulligan, Mary. Vin pour les nuls. Hoboken : Wiley Publishing Inc., 2012.
Nowak, Barbara et Wichman, Beverly. The Everything Wine Book : Du Chardonnay au Zinfandel, tout ce dont vous avez besoin pour faire le choix parfait. Avon : Adams Media, 2005.
Parker, Robert M. Bonnes affaires sur les vins de Parker : les meilleures valeurs de vin au monde à moins de 25 $. New York : Simon & Schuster, 2009.


Texas Hill Country, Texas

Alors que le Texas compte officiellement huit régions viticoles reconnues, Tidwell pense qu'il existe deux régions remarquables, dont l'une est le Texas Hill Country.

En tant que résident du Texas lui-même, Tidwell est fier des vins de classe mondiale que la région produit. « [L'État] produit du bon vin, principalement à partir de cépages que l'on trouve dans des endroits comme l'Espagne, le sud de la France et l'Italie », a-t-il déclaré.

En fait, Texas Hill Country s'étend sur neuf millions d'acres, s'étendant sur 25 comtés. L'État de Lone Star est considéré comme l'une des régions viticoles à la croissance la plus rapide du pays, et la région elle-même est devenue l'une des destinations touristiques à la croissance la plus rapide.


7. Sacramento, Californie

Sacramento, CA, est une communauté diversifiée où tous les travailleurs à distance peuvent s'épanouir, peu importe leur origine, grâce à l'accent mis par la communauté sur l'inclusion et l'équité.

Cette ville du nord de la Californie, la capitale de l'État, abrite plus de 500 000 habitants, des tonnes de carrières bien rémunérées et un accès Internet haut débit pour tous, vous serez donc en bonne compagnie lorsque vous travaillerez à distance depuis Sacramento. Et si vous voulez être entouré par certains des esprits les meilleurs et les plus brillants de Sacramento, vous pouvez travailler à partir de The Urban Hive, Capsity Coworking, Outlet Coworking, Trade Coffee & Coworking et une poignée d'autres espaces de coworking amusants et invitants autour de la ville.

5 mythes dépassés sur Sacramento qui doivent être mis au repos

Après le travail, dirigez-vous vers le marché fermier de la ville (l'un des surnoms de Sacramento est « la capitale américaine de la ferme à la fourchette »), essayez l'un des restaurants incroyables ou enfourchez votre vélo et parcourez le Jedediah Smith Memorial Trail de 28 miles. un sentier polyvalent pavé qui serpente le long de la rivière American. Une autre façon amusante de vous dégourdir les jambes après une journée passée à être collé à votre ordinateur portable ? Prendre des photos des nombreuses peintures murales et installations d'art public éparpillées dans toute la ville.

"La région de Sacramento continue d'être un endroit dynamique pour les travailleurs à distance qui cherchent à côtoyer des innovateurs et des créateurs, mais qui souhaitent également explorer les beaux espaces. Nous avons un climat propice à l'extérieur avec 265 jours de temps ensoleillé à proximité de Le lac Tahoe et la région viticole des comtés de Napa, Sonoma, Placer et El Dorado. De plus, la région offre une scène culinaire solide avec plus de 10 restaurants Michelin et 250 établissements vinicoles et brasseries locaux à savourer après vos appels Zoom.

Michelle Willard, vice-présidente, Marketing et communications, Conseil économique du Grand Sacramento

Pour une ville californienne, Sacramento est abordable, le loyer moyen des résidents ou les paiements hypothécaires étant nettement inférieurs à ceux des autres villes de l'État, vous pourrez donc également tirer le meilleur parti de votre salaire de travail à distance.

C. Kurt Holter

La Fondation du Collège communautaire technique de Fayetteville présente ses événements du week-end de la Fondation du 4 au 8 novembre.

"Le but de l'événement est de collecter des fonds pour les bourses d'études et l'aide, les programmes et les services du Fayetteville Technical Community College", a déclaré Sandy Ammons, directeur exécutif de la Fondation FTCC. «La fondation est la branche de collecte de fonds du collège et dans le passé, nous avons collecté plus de 50 000 $, nous espérons donc cette année malgré les circonstances sur
passer ça.

Le week-end de la Fondation consiste en un événement avec trois parties différentes : le tournoi de golf de la Fondation FTCC, le dîner Bluegrass & BBQ at Home et l'encan silencieux en ligne.

Le tournoi de golf aura lieu au Gates Four Golf and Country Club le 6 novembre.

« Le tournoi de golf remonte à au moins 20 ans et a évolué au fil des ans », a déclaré Ammons. « Il était prévu pour avril et mai de cette année et à cause de COVID-19, nous avons dû le reporter. »
Ammons a ajouté qu'ils devaient l'examiner sous un angle différent sur la façon dont ils pourraient continuer le tournoi de golf dans les nouvelles circonstances. Le tournoi de golf est actuellement complet et complet.

L'enchère silencieuse en ligne aura lieu du 4 au 8 novembre.

"Dans le passé, l'encan silencieux faisait partie du dîner et vous veniez au dîner et il y avait une vente aux enchères dans la même pièce", a déclaré Ammons. “Nous avons le thème Bluegrass depuis plusieurs années, ce qui est amusant et nous avons eu des spectacles, un thème occidental et les gens venaient vêtus de vêtements occidentaux et c'était un événement en personne.”

Ammons a ajouté que cette année, l'enchère silencieuse est en ligne et qu'il est ouvert à tous d'enchérir sur les articles de l'enchère. Il n'y a pas de frais ni de billet à acheter.

«Nous avons vraiment essayé de puiser dans les merveilleuses entreprises et artistes locaux qui redonnent à la communauté et nous aident à organiser cet événement avec une nouvelle tournure», a-t-elle déclaré.

Le public peut voir les articles mis aux enchères en visitant le site d'enchères silencieuses en ligne à l'adresse https://www.charityauctionstoday.com/auctions/ftccfoundation-15436.

«Nous avons de merveilleux articles d'enchères fabriqués par les professeurs de la FTCC, tels que des gâteaux de notre département culinaire, un magnifique jeu d'échecs moulu à la main, des plantes exotiques, des tonnes de chèques-cadeaux pour des entreprises locales, des œuvres d'art, des peintures originales, des tirages photographiques, très bien. des bijoux de Hinkamp Jewelers, un forfait barbecue, un forfait animal de compagnie, un forfait jardin et bien plus encore », a déclaré Ammons.

« Vous pouvez faire vos achats de Noël grâce à notre vente aux enchères car nous avons quelque chose pour tout le monde et nous ajoutons des colis quotidiennement au fur et à mesure que nous les recevons. »

Le dîner Bluegrass & BBQ at Home aura lieu le 7 novembre.

"Nous allons avoir un dîner fantastique préparé par Southern Coals et ce sera du poulet, du barbecue, des macaronis au fromage, de la salade de brocoli et du pudding à la banane", a déclaré Ammons.

“Il sera complet avec des fleurs du marché du centre-ville, des verres à vin de FTCC et le repas sera livré chez vous chaud et prêt à servir ou vous pourrez le récupérer chez Southern Coals.”

Ammons a ajouté qu'il viendra avec des boissons de Bright Light Brewing Company ou du vin rouge de Healy Wholesale.

«Cet événement aurait normalement des spectacles en direct, nous allons donc avoir un concert privé en direct à 19 heures. par le Guy Unger Band diffusé au domicile des invités qui achètent des billets », a déclaré Ammons. "Ils obtiendront le lien pour voir le concert en direct pendant le dîner."

La Fayetteville Technical Community College Foundation existe depuis 1985 et c'est le bras fondateur du collège.

« Une grande partie de ce que nous faisons concerne les bourses, nous travaillons donc avec des donateurs pour générer des bourses pour les étudiants ainsi que pour faire correspondre les étudiants à la bonne bourse », a déclaré Ammons.

"Nous essayons vraiment de faire tout notre possible pour garder nos étudiants sur la bonne voie et à l'école pour obtenir leur diplôme et pour commencer leur carrière."

La fondation gère également le réseau des anciens. « Nous travaillons avec nos étudiants alors qu'ils se préparent à obtenir leur diplôme et nous nous assurons qu'ils restent connectés au collège, aidons au réseautage et travaillons avec eux afin qu'ils puissent poursuivre leur programme après avoir quitté le collège », a déclaré Ammons. «Nous travaillons avec des anciens, des professeurs et du personnel à la retraite et des professeurs et du personnel actuels, nous sommes donc en quelque sorte le lien entre la communauté et le collège.»

Pour plus d'informations ou pour acheter des billets, visitez https://www.faytechcc.edu/foundation-events/ ou appelez le 910-678-8441.

Sur la photo : (ci-dessus) Un jeu d'échecs fabriqué à la main par le professeur de la FTCC Kevin Henry et les étudiants sera disponible lors de l'événement d'enchères silencieuses en ligne de la Fondation. (Ci-dessous) Les pièces sont en laiton et en aluminium.


Les 10 Albariños les plus recherchés

Il est temps pour Albariño de briller en braquant les projecteurs sur les vins les plus recherchés de ce cépage galicien.

Le cépage Albari (ou Alvarinho) est le rêve devenu réalité d'un amateur de vin blanc alliant légèreté à la complexité, l'acidité et l'aromaticité.

Il est le plus à l'aise accroché au bord de la côte atlantique de l'Espagne et du Portugal dans les avant-postes viticoles les plus au nord-ouest de la péninsule ibérique. Ici, Rás Baixas, en Galice espagnole, et Vinho Verde, en portugais Minho, produisent les meilleurs exemples régionaux de vins blancs à base d'Albarie dans les deux pays voisins.

Les vignobles de R໚s Baixas et Vinho Verde offrent le mélange parfait de sols riches en granit et de conditions climatiques côtières fraîches et humides nécessaires pour créer des vins blancs secs et élégants à partir du cépage Albariño. Les vignobles uruguayens ont également profité de l'affinité d'Albariño pour ce terroir particulier, avec des vignobles surgissant dans la région viticole nouvellement développée de Garzón dans le sud du pays.

Comme dans les régions européennes de Rías Baixas et de Vinho Verde, Garzón repose sur des sols granitiques. Il est également bordé par l'océan Atlantique, la viticulture y est donc fortement influencée par les vents océaniques rafraîchissants qui apportent de la pluie et une humidité réduite, idéales pour la production de vins blancs croquants.

Ce potentiel indéniable se reflète dans nos 10 vins Albariño les plus recherchés, avec Albariño de Bodega Garzón offrant la 8e position dans une liste qui favorise massivement les régions viticoles européennes les plus établies d'Espagne et du Portugal.

Dans les Rés Baixas et Vinho Verde, les raisins Albari sont souvent associés à d'autres cépages blancs, notamment Caño Bianco et Loureiro, ainsi que Treixadura et Godello, conformément aux réglementations locales en matière d'assemblage. Afin de refléter ces assemblages de raisins classiques, des vins mono-cépage et à prédominance Albariño ont été inclus dans notre hommage à l'humble cépage Albariño, ce cépage représentant plus de 70 pour cent des assemblages finaux présentés.

En ce qui concerne la popularité des vins 100 % Albariño par rapport aux assemblages à base d'Albariño, les chances sont bien plus orientées vers les expressions pures du cépage Albariño, évidemment, car ce sont les vins qui ont Albariño Sur l'étiquette. L'Espagne Rías Baixas domine pour la préférence régionale.

Ce qui relie tous les vins de notre liste, c'est le rapport qualité-prix - tous marquent 87 points et plus avec les critiques, et vont d'un maigre 8 $ jusqu'à un prix maximum très raisonnable de 18 $. Il est juste de dire que la qualité est très certainement abordable lorsqu'il s'agit d'Albariño.

Alors, sans plus tarder, voici notre top 10 des vins Albariño les plus populaires du mois dernier :

Ce 100% Albariño est l'un des trois vins phares Albariño du domaine viticole Martño. L'expression classique s'est toujours classée en tête de nos classements de recherche Albariño, ne tombant jamais en dessous de la troisième place au cours des cinq dernières années. Il semble que ce vin blanc sec, avec ses notes d'agrumes, son acidité élevée et sa minéralité vive, soit difficile à battre, surtout si l'on considère le prix de 14 $ du vin et sa note moyenne de 87.

La cave Terras Gauda est située à O Rosal, l'une des cinq sous-zones de Rías Baixas. O Rosal est une région viticole côtière parsemée de vignobles en terrasses qui donnent sur la rivière Miño et plus loin sur la région viticole portugaise voisine de Vinho Verde.

Les raisins Albariño et Caño Bianco pour ce mélange Rías Baixas sont issus de parcelles de vignobles de plus basse altitude que les raisins Loureiro. Ces parcelles plus basses sont plus chaudes et plus humides, ce qui donne un vin corsé avec une acidité réduite. Vendu au détail à 14 $ et marquant en moyenne 90 points, il ne s'est pas aventuré en dehors du top cinq depuis 2012 et sa popularité ne semble pas montrer de signes de faiblesse.

Issu des vignobles ensoleillés de la sous-région de Monó et Melgaío de Vinho Verde, ce vin est frais et fruité avec une acidité modérée. La région se situe à la frontière avec l'Espagne, loin de la côte, et sa variation diurne de température est la clé de la qualité des vins produits ici. Ce mésoclimat a attiré l'attention de Joño Antonio Cerdeira, qui a planté des vignes d'Albario ici en 1974. En effet, le nom de la cave, Soalheiro, est le mot portugais pour ensoleillé. Les raisins sont récoltés à la main et à 91 points, ce vin a le score de critique le plus élevé de notre liste.

À 18 $, ce vin 100 % Albariño est le plus cher de notre top 10 des classements de recherche. Le premier millésime a été produit en 1928 dans les caves à vin historiques enterrées sous le Palais de Fefiñáns, dans la ville de Cambados en Galice. La cave s'approvisionne en raisins auprès de plus de 60 viticulteurs, qui cultivent des vignes plantées dans des sols sablonneux, granitiques et calcaires et formées en hauteur sur des tonnelles. Les raisins sont vendangés à la main et fermentés avec des levures indigènes.

Pazo Señoráns est situé dans la sous-zone Val do Salnés de Rías Baixas. La proximité du domaine viticole d'Albariño avec l'océan Atlantique se traduit par des températures douces et des niveaux élevés de précipitations qui, en combinaison avec les sols pauvres et sablonneux des vignobles et les basses altitudes, donnent des vins aux arômes délicats. Cette bouteille particulière d'Albariño de Pazo de Señoráns ne vous coûtera en moyenne que 15 $.

La bouteille bleue caractéristique en forme de flûte du Mar de Frades 100 pour cent Albariño distingue vraiment ce vin des autres sur notre liste la plus recherchée. Fondée en 1987, le nom Mar de Frades signifie « mer des frères » en galicien. La cave et ses vignobles sont situés dans la sous-région côtière du Val do Salnes à Rías Baixas. Le thème océanique se retrouve dans l'étiquetage de la bouteille - l'étiquette du vin est thermographique, de sorte que lorsque le vin est refroidi, un navire bleu se matérialise.

Nous revenons au Portugal une fois de plus avec cet assemblage Albariño - Trajadura produit par la cave Adega Cooperativa Regional de Mon&# 231&# 227o (CRL), qui a été fondée dans la sous-région de Mon&# 231&# 227o et Melga&# 231o en 1958. À un prix moyen de 8 $, ce vin est le moins cher dans les 10 premiers classements de recherche. Bien qu'il se situe actuellement plutôt en septième position, les chiffres de recherche pour ce vin ont été plutôt erratiques au cours des cinq dernières années, atteignant des sommets de 4 dans le classement et tombant à un minimum de 18.

L'Uruguay ne cesse de se faire un nom sur la scène viticole internationale et cela semble certainement être le cas de Bodega Garzón. Cette expression 100 % Albari&# de Bodega Garz&# est le deuxième vin le plus recherché d'Uruguay et obtient une moyenne de 88 points auprès des critiques. Les fondateurs Alejandro et Bettina Bulgheroni sont arrivés à Garzón en 1999 et ont construit une cave durable de 205 000 pieds carrés (19 050 mètres carrés).

Le domaine familial Santiago Ruiz a été créé en 1860 dans la région de Ríos Baixas à O Roscal. Cet Albariño est un mélange de cinq cépages natifs de Galice - 70 pour cent Albariño, avec des pourcentages variables de Loureiro, Caiño Bianco, Treixadura et Godello. Les vignes sont conduites sur des treillis s'étendant sur 38 hectares (94 acres) de vignobles situés à San Miguel de Tabagon et Tomiño. Les sols de sable et de granit donnent à ce vin sa minéralité caractéristique de pierre humide. Étiqueté comme "le père d'Albariño", une bouteille de ce vin coûte en moyenne 15 $ avec une note de 88 points.

Le dernier, mais non le moindre, est le monovariétal Contacto Albariño d'Anselmo Mendes. L'intérêt pour ce vin a considérablement augmenté depuis mai 2012, passant de la 80e place dans les classements de recherche. Les raisins sont récoltés dans les vignobles de Mon&# 231&# 227o et Melga&# 231o, près de la rivière Mino où les sols sont riches en cailloux. Le vin est vinifié traditionnellement avec un contact pelliculaire de 12 heures et élevé au minimum 4 mois sur lies. Le résultat est un Albariño corsé avec des arômes d'agrumes et tropicaux. Avec une moyenne de 89 points et son prix de 13 $, qui sait où ce vin se retrouvera dans les futurs classements de recherche ?


Idéal pour accompagner la viande rouge : Stonestreet Estate Cabernet Sauvignon 2016

Parfois, vous avez juste besoin d'un grand vin rouge, il n'y a tout simplement aucun moyen de contourner cela. Si vous servez un steak, une côte de bœuf ou un rôti, vous devriez rechercher un vin tannique et puissant pour y résister. Pour ces nuits-là, le Stone Street Cabernet Sauvignon 2016 d'Alexander Valley en Californie fera parfaitement l'affaire.

Les tanins élevés en font un excellent accord pour les viandes rouges riches, et les fruits noirs compléteront les saveurs caramélisées et fumées d'un grill ou d'une autre cuisson à haute température. Vieilli pendant 19 mois en fûts de chêne, cette bouteille regorge de saveurs de fruits noirs cuits comme le cassis et les prunes, associées à de la vanille chaude et des épices à pâtisserie.


8 points chauds à venir pour les femmes voyageant seules

C'était en 2009. Je venais de terminer mes études collégiales et j'étais à quelques mois de mon 22e anniversaire. I flew to San Diego, rented a car, and started driving north — all the way to Seattle. It was the first time I was ever on an adventure completely by myself.

I had traveled alone before, but always headed toward places where I knew I was going to meet people, like my study abroad semester in Dublin, or a birthright trip to Israel. But 2009 was the first time I bought a plane ticket with no plan, no hotels booked, and no one to talk to. And it turns out I ended up making a really great friend along that journey: Me.

Since then, I have traveled Southeast Asia, backpacked Mexico, explored vast stretches of Europe, and pockets of South America entirely alone. I can say with the utmost sincerity that solo travel, especially as a woman, is the best education I could have ever asked for, and recommending it for other women is the best advice I could possibly give.

As we’re living in a world of constant screen time, influencer culture, and a generation that is ravenous for travel, it seems the places that were once Meccas for solo travelers have been splattered with all-inclusive hotels, late-night lounges, and shopping malls.

Where can women travel to these days and still chase that sense of adventure? Here are eight rising destinations that solo women travelers should know for 2020.

For the last decade travelers have flocked to Tulum, and stopped. For years this was the end of the line. The holy grail of the Yucatán Peninsula. But what if I told you there was more?

Just a few hours south of Tulum, a straight shot down that same highway, leads travelers to one of the most beautiful places in all of Mexico: Laguna de Bacalar. Mexico’s second largest lake sits like a turquoise-colored jewel almost near the border of Belize.

Known as the “lake of seven colors” because of its changing colors throughout the day, Bacalar is one of Mexico’s best kept secrets (or, it was until the New York Times named it the “next Tulum”).

The fresh water, crystalline lake stretches nearly 40 miles from end to end and is peppered with boutique, eco resorts. Solo travelers will love Bacalar for its genuine off-the-beaten-path charm, affordability, and stunning natural beauty.

Where to stay: Rancho Encantado is a personal favorite, complete with a pool, hot tub, palapa-covered pavilion that stretches out into the lake, and a fabulous restaurant. Rates start at $164.

Getting there: There are regular buses to Bacalar from Playa del Carmen with ADO. Bus travel in Mexico is safe, comfortable, and cheap. The other option is to rent a car and drive from Cancun or Playa del Carmen. It’s about a 3-hour drive from Playa del Carmen and is a direct trip down Highway 307.

One of the most vibrant and dynamic Latin American capital cities, Santiago is absolutely explosive for solo travelers. There’s a never-ending list of things to do both in the city, as well as nearby.

Santiago showcases the diversity of Chile across its many neighborhoods, from sultry and eye-popping Bellavista, to the charming cafe culture in Barrio Italia — all with impressive views of the Andes looming in the distance. For foodies Santiago is a dream, as the gastronomy scene has transformed over the last few years.

Pointe: Borago is one of the World’s 50 Best Restaurants.

Santiago is also an incredibly green city and perfect for biking or running. Parks to explore are Metropolitan Park, Araucano Park, Bicentenario Park, and Forestal Park. Solo travelers can meet people through La Bicicleta Verda, which are local city bike tours throughout the city.

Santiago is also within a short drive from some of Chile’s most prestigious wine regions, like Maipo Valley, Casablanca Valley, and Aconcagua Valley. And the city is replete with cultural options, from the Cultural Center of La Moneda to the Museum of Memory and Human Rights.

Where to stay: Sleek, chic, and sustainable, Eco Boutique Hotel Bidasoa is a family-run hotel that focuses on the environment. It’s known for using renewable energy, 100 percent ecological cleaning products, local produce, and electric car stations for guests. Rates start at $150.

Getting there: There are many nonstop flights from the U.S. to Santiago, with departures from New York, Miami, Atlanta, Dallas, and Houston.

Backpacking through Europe is a rite of passage for any aspiring world wanderer, but long gone are the days of finding quiet corners of Western Europe to call your own. Eastern Europe is now hot on the rise as the new place to cut your teeth in solo travel.

Tallinn, the capital of Estonia, is a land of fairy-tale spires and medieval architecture. A convergence of cultures over the past 1,000 years has left an indelible mark on the city, from Denmark and Sweden to Poland, Germany, and Russia.

Today Tallinn is a capital in its own right. Solo travelers will love it for its juxtaposition of old and new, where centuries-old streets are flanked with modern pubs and restaurants.

The medieval fortress is a UNESCO World Heritage Site, yet an ever-evolving skyline shows that Tallinn is very much a European capital of the future. But there’s so much more to Tallinn than centuries-old charm. Cross the railway tracks to discover Telliskivi Creative City, humming with street art, craft beer, and boutiques.

Where to stay: Tallinn has its fair share of luxury five-star hotels, but solo travelers tend to be a bit more budget-minded. Fortunately, in Tallinn a little goes a long way. The von Stackelberg Hotel Tallinn, for example, is just steps from Toompea Castle and lives in a transformed 19th-century residence. There’s an onsite spa, a gorgeous breakfast at the Emmeline & OTTO restaurant, and a warmly lit courtyard where travelers can enjoy tapas and wine in the evening. The best part is that rates hover around $70 per night.

Getting there: While there are no direct flights to Tallinn from the U.S. just yet (a good indication of a rising destination), most of the major European carriers fly there with connections, like Lufthansa, British Airways, Turkish Airlines, KLM, Air France, Norwegian, and more.

The first time I visited Hanoi was on a solo adventure around Southeast Asia — another common region for young people seeking to fulfill a nomadic calling. But while most solo travelers are dancing under the full moon in Thailand or slogging back beers in Siem Reap, I was off to North Vietnam, a place Americans couldn’t even visit until the embargo was lifted in 1994.

Today Hanoi is a swirl for the senses, from sizzling street food to honking motorbikes, dizzying traffic that follows absolutely no pattern, historic palaces and temples, and a very vibrant atmosphere.

Grab a plastic stool at one of the many noodle shops and slurp into the most aromatic soups you’ve ever tasted. Stroll the architectural remnants of French and Chinese occupation. Or camp out at Beer Corner, a traveler institution that sits at the intersection of Ta Hien and Luong Ngoc Quyen in the Old Quarter. For 25 cents you can grab a mug of Bia Hoi, or the light and local Vietnamese beer.

Where to stay: Essence Hanoi Hotel & Spa is clean, centrally located near the Hoan Kiem Lake, and is elegantly decorated. It’s at the center of the Old Quarter, which makes it perfect for exploring on foot. Rates start at $70 per night.

Getting there: There are no direct flights to Hanoi from the U.S., but there are many one-stop options, with connections in Tokyo, Taipei, Hong Kong, or Seoul, among others.

If you haven’t heard of Guyana before, you certainly will soon. That’s because JetBlue is gearing up to start nonstop flights from JFK to its capital, Georgetown.

Guyana is truly one of the best kept secrets of the Caribbean. Technically it’s a South American country, but its location on the Caribbean Sea gives it a vibe that is entirely islander, with deep threads of Nepal, India, China, and Africa woven into its fabric. While the country has been affected in the past by political instability, today it remains a safe place for solo travelers, especially ones who have a thirst for adventure.

Travel outside the Caribbean capital city for breathtaking wildlife, thick Amazonian jungle, plunging waterfalls, and phenomenal food. Most people speak English there, due to years as a British colony, so getting around couldn’t be easier.

Where to stay: If you’re traveling through Guyana then it’s going to be rainforest lodges and savanna ranches for you. Karanambu Lodge, for example, is a lovely ranch in the North Rupununi region, with activities like wildlife spotting, swimming in the river, and relaxing in the spacious huts. While in Georgetown the King’s Hotel & Residence is clean, safe, and centrally located. Suites have their own kitchens.

Getting there: There are direct flights from Miami and New York.

A few years ago it was all about colorful Cartagena, which splashed across the pages of travel magazines all over the country. But today it’s becoming more and more about Medellín, a mountain city with a brutal past.

Once one of the bloodiest cities in the world thanks to Pablo Escobar and his cartel, today Medellín has new life, and more importantly, peace and freedom, breathed into it. Furthermore, it’s one of the safest places to travel in Colombia.

Numerous restoration projects have turned the city into a haven for art, cuisine, and wonderful people. Medellín is also fast on its way to becoming one of the top destinations for digital nomads, so you can rest assured that Wi-Fi connectivity is strong and you’ll be meeting young people from all over the world.

Where to stay: Design-forward and edgy, the Click Clack Hotel is a haven for young travelers in their 20s and 30s. Clean and sleek, with breakfast included, Click Clack Hotel Medellín is one of the best options for solo travelers there. It sits in the El Poblado district, which is known for its nightlife, food, and shopping.

Getting there: There are several nonstop flights to Medellín from the United States, with options from Miami, New York, Fort Lauderdale, Orlando, and Boston.

Forget Bali. Long gone are the days of Bali being under the radar (although, if you head to the north coast you’ll still uncover some secrets). Still, Indonesia is an archipelago of around 17,000 islands. Yes, 17,000. So when it comes to the next great hidden gem in the country, there are literally thousands to choose from. The question becomes, where to begin.

Sumatra is an incredible option for solo travel in Indonesia, especially if you’re seeking something a little more authentic and a little less Instagrammed. Lake Toba, located in North Sumatra, is a spectacular place to discover.

The volcanic crater lake is the largest in the world, surrounded by lush, emerald-colored peaks. Within the lake is Samosir, an island that is almost the same size as Singapore. The main village here is Tuk Tuk, a charming town that has undergone recent refurbishments as the number of travelers continues to climb.

Where to stay: Tuk Tuk is accustomed to travelers, but not quite on the same level as places like Bali. Still, there’s something for everyone, from five-star luxury to budget-friendly guesthouses. If you’re looking for clean, affordable, lakeside, and fun, then Reggae Guest House is a wonderful option. It comes complete with a restaurant, bar, and garden. Rates start at just $13.

Getting there: There are many one-stop flight options from the U.S., with origins in New York, Los Angeles, Phoenix, Washington, and San Francisco. Fly into Kualanamu International Airport, where there are numerous bus or taxi options to Lake Toba, which is about a 4-hour drive away.

It wasn’t so long ago that Bucharest was living in the dark days of tragedy. The Romanian Revolution in 1989 saw the execution of the Communist party in the country, and a world of opportunity and hope opened for Romania, with Bucharest at its center.

Today it’s a cultural capital, brimming with nightlife and creativity, a rich history that dates back to the Byzantine Empire, and an Old Town that is as historic as it is revitalized with bars and restaurants. Solo travelers love it because it’s safe, affordable, and English is widely spoken.

Bucharest is also a walker’s paradise, which makes it great for solo travelers to see and experience its maze of cobblestone streets, historic landmarks, and striking architecture. New Romanian cuisine is on the rise as well, as young chefs who’ve cut their teeth elsewhere are returning home to redefine the country’s kitchens.

And don’t forget to stop for a drink at one of the many outdoor garden bars, a beloved pastime among locals.

Where to stay: Modern in design, but historic in location, the Novotel Bucharest City Centre is an affordable, clean, and convenient hotel option. Standout amenities include an indoor pool and hammam, while the onsite wine bar makes it a great place to meet other travelers. Rates start at $60.

Getting there: There are no direct flights to Bucharest from the United States, however there are numerous connections from all over the rest of Europe, including flights on British Airways, Ryanair, KLM, Lufthansa, Air France, Turkish Airlines, and more.

Meagan Drillinger is a freelance travel writer who lives a life in two worlds: one is in New York City. The other is out of a suitcase. Since 2009 she has been writing full-time with her passport in her pocket and one foot out the door. Travel has changed her life in every single aspect, and has opened her world to so much more than collecting stamps. For her, there is no greater gift than the ability to inspire others to get on a plane and go. Visit her blog or Instagram.



Commentaires:

  1. Vorr

    Bravo, ta pensée est géniale

  2. Zulkile

    tout ?

  3. Itzik

    J'espère que vous trouverez la bonne décision.

  4. Courtnay

    Quels mots ... super, la belle phrase



Écrire un message