drome-portdeplaisance.com
Nouvelles recettes

Edward Lee parle du rôle de « l'esprit d'un chef » et de son inspiration

Edward Lee parle du rôle de « l'esprit d'un chef » et de son inspiration


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.


L'atmosphère gastronomique du Kentucky est très différente de l'agitation haletante des grandes régions gastronomiques comme New York et Los Angeles. Plutôt qu'un millier de food trucks, de restaurants éphémères et de derniers hotspots en compétition pour le score Yelp le plus élevé, le Kentucky, tout comme le chef Edward Lee lui-même, est détendu et n'a pas peur de s'écarter du chemin. Edward Lee, chef et propriétaire de 610 Magnolia à Louisville, Kentucky, est la nouvelle star de l'émission documentaire à succès PBS d'Anthony Bourdain, L'esprit d'un chef, qui plonge dans le fonctionnement interne du cerveau constamment vrombissant du chef. La première moitié de la saison mettra en vedette les escapades culinaires de Lee, tandis que la seconde moitié mettra en valeur les talents culinaires de Magnus Nilsson, chef de cuisine de Fäviken en Suède.

Nous nous sommes assis avec la co-star Edward Lee pour avoir un petit avant-goût de sa personnalité culinaire, ainsi que de ce qui va arriver cette saison, qui sera diffusée plus tard ce mois-ci sur PBS. Edward Lee est composé à parts égales d'imagination, de dynamisme et d'un authentique bourbon du Kentucky (avec lequel il cuisine et sert beaucoup dans son restaurant).

"Je gravite vers la culture", a déclaré Lee. « Je ne suis pas un scientifique. Je ne crois pas à la cuisine scientifique. Je crois en la cuisine de l'âme. Nous entendons beaucoup parler du côté scientifique, mais nous n'entendons pas l'autre côté qui est les gens et les récits. En fin de compte, nous ne vendons pas seulement de la nourriture, nous vendons une expérience. »

Alors qu'en est-il des tendances actuelles de la cuisine, comme la gastronomie moléculaire et d'autres méthodes précises de préparation des aliments, qui penchent davantage vers les sciences ?

"Si je suivais les tendances, je ne serais pas dans le Kentucky", a déclaré Lee, avec un léger sourire narquois. Il a continué à élaborer; « C'est la beauté d'avoir un restaurant dans le Kentucky. On ne vous demande pas d'être prisonnier pour faire la même chose que font les autres chefs des grandes villes. Nous faisons notre propre truc, les gens viennent et ils aiment ça. S'ils ne le font pas, ils ne le font pas.

Bande-annonce de la prochaine saison de Mind of a Chef

Cette saison de L'esprit d'un chef plongera certainement au cœur de la cuisine du Kentucky (indice : il s'agit de bien plus que du poulet frit), mais il ne restera pas seulement au cœur de l'Amérique. Lee a mentionné qu'il voyagerait partout dans le monde - de la France à l'Argentine pour apprendre la cuisine traditionnelle au feu ouvert, puis de retour dans des villes nationales comme San Francisco et Brooklyn, où, dans l'épisode pilote, Lee retournera dans sa ville natale de Est de New York pour la première fois depuis son enfance. La scène culinaire, a-t-il dit, était en fait assez intéressante à son retour, et au cours des deux dernières décennies, "la démographie a changé, mais pas la lutte pour la survie".

À la fin de la journée, le chef Lee a admis qu'il n'aurait pas pu rêver d'un meilleur spectacle pour faire passer son message sur la cuisine et faire partie de l'industrie de la restauration.

"Notre sphère d'influence en tant que chefs va bien au-delà des quatre murs d'un restaurant", a déclaré Lee. « L'époque de la tête baissée et de la cuisine est révolue. Quand j'ai commencé à travailler, vous avez passé un coup de fil et vos piments se sont présentés dans une boîte le lendemain. Maintenant, cela ne suffit pas. Les gens veulent savoir de quel genre de piments s'agit-il ? Pourquoi choisir ce poivre plutôt que celui-là ? J'ai tout repensé dans ma carrière. Je voulais raconter l'histoire de la nourriture du Kentucky, et c'est une histoire qui grandit.

Pour les derniers événements dans le monde de la nourriture et des boissons, visitez notre Actualités culinaires page.

Joanna Fantozzi est rédactrice en chef adjointe de The Daily Meal. Suivez-la sur Twitter@JoannaFantozzi


Matthew Xia : pourquoi je veux que les contes de fées restent réels

Il a parié avec sa mère qu'il serait un DJ superstar dans deux ans. Maintenant, il semble également être un metteur en scène superstar. L'étoile montante parle de lire dans les pensées, de découvrir le plan B et de sauver Sondheim de Disney

Matthew Xia : « Cela doit être ici et maintenant. Je ne suis pas intéressé par un ailleurs magique et mythique. 'Photo: Christopher Thomond / The Guardian

Matthew Xia : « Cela doit être ici et maintenant. Je ne suis pas intéressé par un ailleurs magique et mythique. 'Photo: Christopher Thomond / The Guardian

Dernière modification le jeu. 26 mars 2020 12.40 GMT

«Certaines personnes marchent sur un chemin très droit», explique Matthew Xia. « Ils étudient l'anglais, vont à Oxford, assistent à des pièces de théâtre pendant quelques années et cela fait d'eux un metteur en scène. Franchement, je ne peux pas imaginer pire.

Le parcours de Xia jusqu'à son poste actuel de directeur artistique associé au Royal Exchange de Manchester a été tout sauf droit : il a quitté l'université pour une carrière de compositeur hip-hop, illusionniste, journaliste et, sous le personnage de DJ Excalibah, présentateur de une émission influente de Radio 1Xtra qui a donné une première exposition à des artistes tels qu'Estelle, Professor Green et Roots Manuva.

Amy Ellen Richardson (la femme du boulanger) en répétitions pour Into The Woods. Photographie : Jonathan Keenan

« Quelqu'un a déjà décrit ma carrière comme schizophrène », dit Xia. « Je m'insurge contre cela : d'abord parce que c'est une utilisation très mal informée du terme schizophrénie, mais aussi parce que je pense que mon travail est lié. Qu'il s'agisse de diriger une pièce ou de faire un set de DJ, tout vient de la même source.

Élevé dans l'est de Londres, Xia, 33 ans, est une grande silhouette longiligne portant un pull émeraude brillant et une jolie paire de chaussures correspondantes, qu'il glisse dans la salle de répétition. "Ce n'est pas une affectation", insiste-t-il, "ils font juste trop de bruit pendant que je sprinte sur les bords." À l'heure actuelle, il est engagé dans une nouvelle production du remix de conte de fées de Stephen Sondheim et James Lapine, Into the Woods. Ce creuset enchanté des contes de Grimm, les envolées de Charles Perrault et l'interprétation freudienne font appel à son instinct de DJ pour une juxtaposition éloquente. Mais Xia est également déterminé à le garder réel.

"Mon point de vue est que cela doit être ici et maintenant", insiste-t-il. « Je ne suis pas intéressé par un ailleurs magique et mythique. Ce n'est pas là où j'habite. Ce n'est pas là que vit le public. Quand je pense aux bois, je pense à un endroit comme Alderley Edge – un endroit légèrement séparé de la métropole mais suffisamment proche pour que tout le monde puisse y aller pour une promenade.

Suggère-t-il que des sorcières et des géants vivent à la périphérie de Manchester ? « Non, mais vous devez vous demander, qui sont les personnages de cette pièce ? Que représentent-ils ? Quand j'avais sept ans, il y avait une sorcière qui habitait de l'autre côté de la rue. Comment savions-nous ? Parce qu'elle avait une haie envahie par la végétation, elle se gardait pour elle-même et elle ne nous rendait jamais nos couilles – ce qui la rendait étrange et mystérieuse et nous avions peur d'elle.

Xia a une certaine expérience du monde de la magie – ou de l'illusion, du moins. Avant de devenir metteur en scène ou DJ, il avait l'ambition de devenir magicien. "Mes racines en tant qu'interprète viennent de mon grand-père, qui faisait des tours de passe-passe, produisant des centimes de mon oreille et d'autres trucs. Plus tard, je me suis intéressé à l'aspect psychologique de la magie : la lecture mentale, le mentalisme et l'hypnose. Cela l'a amené à promouvoir une série d'événements magiques et de soirées club dans un bar cabaret de Bethnal Green. « Nous avons organisé certains des premiers concerts de Dynamo là-bas. Cela s'appelait Mystic Rhythms. Le slogan était : « Des rythmes psychédéliques avec un divertissement psychologique. »

Dans le même temps, Xia s'est impliquée dans le théâtre pour jeunes à Stratford East, ce qui a conduit à un petit rôle dans un film réalisé par Armado Iannucci intitulé Tube Tales. «J'ai utilisé l'argent de cela pour acheter mon premier jeu de platines, j'ai abandonné la sixième forme et j'ai passé un accord avec ma mère. Je lui ai demandé de me donner deux ans pour devenir un DJ superstar, sinon je retournerais à l'université.

Il était aussi bon que sa parole. Un passage dans une station pirate du sud de Londres – où il a exposé un ami d'école nommé Ben qui avait commencé à s'appeler Plan B – a conduit DJ Excalibah à être recruté pour le lancement de Radio 1Xtra en 2002.

Xia fait encore des soirées club quand il le peut (il était derrière les platines lors de la cérémonie d'ouverture des Jeux Paralympiques de 2012). Mais l'équilibre a changé en 2013 lorsqu'il a remporté le prix du futur réalisateur Genesis pour une production du drame de l'apartheid d'Athol Fugard, Sizwe Banzi Is Dead at the Young Vic.

La série a été vendue, bien que la principale innovation de la production ait été la décision provocatrice de Xia de séparer le public selon des critères raciaux. "Ce sont les conditions dans lesquelles Fugard a écrit la pièce", dit-il, "et j'ai senti que cela devait être le moyen le plus immédiat de l'expérimenter."

Il n'est donc pas surprenant que son Into the Woods semble aussi éloigné que possible de la clairière adoucie par CGI étrangement peu menaçante qui est apparue dans le film de Disney l'année dernière. "Je pense que la version Disney a complètement aspiré l'âme de ce que Sondheim et Lapine avaient écrit", explique Xia. « C'est parce qu'ils ont peur. Peur de confronter un jeune public à des idées complexes.

Xia pense que l'expérience de devenir récemment père a aiguisé sa conscience des aspects les plus dérangeants de la pièce. "Vous ne pouvez pas expliquer le fait que les bois sont chargés de courants psychosexuels sous-jacents", dit-il. « Le loup est une figure sinistre et prédatrice. Et les princes aussi – comment Raiponce est-elle repérée par son amant ? Parce que c'est un ornithologue amateur qui parcourt la forêt avec un fusil de chasse et une paire de jumelles.

Il doit retourner au Young Vic au cours de la nouvelle année pour diriger une reprise de Joe Penhall's Blue/Orange, une autre pièce de théâtre avec des problèmes d'ethnocentrisme et d'impérialisme en son cœur. "C'est une pièce qui montre deux psychiatres blancs paternalistes traitant un jeune patient noir comme s'il était un pays africain", explique Xia. « Le diagnostic qui lui est donné – ‘borderline névrosé et psychotique’ – est aussi arbitraire que les lignes d’une carte coloniale. »

Cameron Blakely joue le narrateur dans Into the Woods. Photographie : Jonathan Keenan

Lorsque Xia a effectué une visite de recherche à l'hôpital psychiatrique Maudsley dans le sud de Londres, il s'est entretenu avec des membres du personnel qui considèrent Penhall comme «une sorte de devin» pour avoir identifié la crise des soins de santé mentale qui s'est progressivement aggravée au cours des 15 années écoulées depuis la sortie de la pièce. écrit. « La question en jeu n'est pas de savoir si une personne a des problèmes de santé mentale », dit Xia, « c'est de savoir si vous pouvez vivre avec elle ou non. Parce qu'au moment où vous tombez dans un système d'analyse et de diagnostic, ils trouveront tout mal avec vous. Je suis à peu près certain que si j'étais sectionné, ils trouveraient toutes sortes de problèmes.

Tel que? Xia réfléchit un instant : « Eh bien, l'anxiété, le narcissisme et le doute de soi pour commencer. Toutes les choses qui poussent les gens à devenir des artistes créatifs, je suppose. Mais j'espère que c'est aussi ce qui me permettra de devenir un meilleur réalisateur.

« Mon parcours peut sembler peu orthodoxe, mais il y a un passage fantastique dans le livre de Bill Brewster et Frank Broughton Last Night a DJ Saved My Life. Ils font remonter le rôle du DJ aux rituels chamaniques et aux conteurs de griots. Le DJ est défini comme « quelqu'un qui façonne l'atmosphère au cours d'une soirée ». Je ne peux pas penser à une meilleure description de la mise en scène théâtrale que celle-là. »

Into the Woods se déroule au Royal Exchange, Manchester, du 4 décembre au 16 janvier. Billetterie : 0161-833 9833. Blue/Orange est au Young Vic, Londres, du 12 mai au 18 juin 2016.


Jonathan Groff parle de "Mindhunter", "Hamilton" et "Frozen"

Cette transcription a été générée automatiquement et peut ne pas être exacte à 100 %.

Leo apparaît dans "Popcorn With Peter Travers" pour parler de son rôle dans "Novitiate".

Ridley apparaît sur "Popcorn With Peter Travers" en 2017 et offre un aperçu de la réalisation du film.

À l'affiche : Melissa Leo se déchaîne sur « Fixing a Hole » des Beatles

À l'affiche : le réalisateur John Ridley parle de son nouveau documentaire "Let It Fall"

Lecture en cours: Tiger Woods parle de son rétablissement

Lecture en cours : Aloe Blacc interprète « Other Side »

À l'affiche : la star de « Pose » parle de la dernière saison de la série

À l'affiche : la star de « Top Chef » fait le parfait rouleau de homard pour l'été

Lecture en cours : la star de « Insecure » ​​a reçu « Bamboozled By Jesus »

En cours de lecture : Dennis Quaid partage les joies de jouer Ronald Reagan, histoire vraie de « Blue Miracle »

À l'affiche : Kirby Howell-Baptiste parle d'un nouveau film, « Cruella »

Lecture en cours : l'auteur Gigi Georges parle d'un nouveau livre

À l'affiche : première bande-annonce en exclusivité mondiale de la « Croisière dans la jungle » de Disney

Lecture en cours : Jennie Garth parle de se sentir « menacée » par d'autres femmes sur le tournage de « 90210 »

À l'affiche : Hommage à Eric Carle

Lecture en cours: les stars de «Friends» discutent de retrouvailles émotionnelles depuis près de 20 ans

À l'affiche : l'Université Howard renomme le Collège des beaux-arts en l'honneur de Chadwick Boseman

À l'affiche : l'ancien sénateur républicain John Warner est décédé à l'âge de 94 ans

Lecture en cours : par les chiffres : Amazon s'apprête à acquérir MGM pour 8,45 milliards de dollars

Lecture en cours: Selena Gomez chante la chanson de Britney Spears dans une adorable vidéo d'enfance

À l'affiche : Natalie Morales passe derrière la caméra pour un nouveau film

À l'affiche : Regina Hall discute des « tours et rebondissements » de la nouvelle saison du « Lundi noir »


Pas du tout! Il n'y a rien de mal à apprendre à partir d'échantillons. En fait, apprendre à partir d'échantillons est une méthode éprouvée pour mieux comprendre le matériel. En commandant un échantillon chez nous, vous obtenez un papier personnalisé qui englobe toutes les directives et exigences définies. Nous vous encourageons à utiliser ces échantillons comme source d'inspiration !

Nous avons réuni pour vous une équipe de professionnels universitaires et de rédacteurs experts, mais ils ont également besoin de garanties ! Le dépôt leur donne l'assurance qu'ils seront payés pour leur travail. Vous avez un contrôle total sur votre dépôt à tout moment, et si vous n'êtes pas satisfait, nous vous rembourserons tout votre argent.


28 juin 2015

Juin 2015

Tellement heureuse que Judy ait pu se joindre à nous !

Voici les livres dont nous avons parlé :

Walk Among the Tombstones - Lawrence Block (livre contre film)
Feu dans le trou - Elmore Leonard
Les amis d'Eddie Coyle - George Higgins
Tailler pour la pierre - Abraham Verghese
La mort vient à l'archevêque - Willa Cather
Scandale dans la ville secrète - Diane Fanning
Cartes postales du passé - Marcia Willett
Broadchurch - Erin Kelly
Trouver Nouf - Zoé Ferraris
Le Tambour - Gunter Grass
Nora Webster - Colm Toibin
C'est la vie - Alex Shearer
Nous ne sommes pas nous-mêmes - Matthew Thomas
Le voyage de Ruth - Donald McCaig
Poupées chinoises - Lisa See
Filles de Shanghai - Lisa See
Derrière le sourire - Bobbi Phelps Wolverton
Faire monter la vapeur - Terry Pratchett
Roues dans les roues - F. Paul Wilson
Un monde meilleur - Marcus Sakey
Fille dans un groupe - Kim Gordon
Trailer Park Fae - Lillith Saintcrow
Épée auxiliaire - Ann Leckie
Jours de rage - Bryan Burrough
La clé morte - D.M. Poulie

Cueillette de proies - John Sanford

Sarah Addison Allen, La reine du sucre (2008). Le regretté Marco Cirrini a développé le commerce des stations de ski dans la petite ville de Bald Slope, en Caroline du Nord. La vie de sa fille de 27 ans, Josey, est totalement subsumée en chassant sa mère à des rendez-vous et à des fonctions sociales. La veuve Margaret Cirrini est amère et égocentrique et ne manque jamais une occasion de dire à Josey qu'elle est grosse et laide. Malgré le contrôle rigide de sa mère sur sa vie, Josey se lie d'amitié avec Chloe Finley, une jeune femme sans prétention qui prépare de délicieux sandwichs dans une petite boutique du palais de justice local. Josey a deux secrets : elle est amoureuse d'Adam le facteur, et une mystérieuse femme, Della Lee, a élu domicile dans son placard. Le secret de Chloé est que les livres apparaissent simplement dans sa vie et demandent à être lus. Si elle les jette, ils se sauvent et la suivent. Ensuite, celui qui la harcèle actuellement est Trouver le pardon, mais elle n'est pas prête à pardonner à son petit ami Jake. Della Lee a aussi un secret, mais on ne le découvre qu'à la toute fin du roman. Les morceaux de magie sont tissés discrètement dans l'intrigue alors que les trois femmes travaillent à leur destin.

Sarah Addison Allen, La fille qui a chassé la lune (2010). Emily Benedict, seize ans, part vivre avec son grand-père dans la petite ville de Mullaby, en Caroline du Nord, lorsque sa mère décède. Sa mère ne lui a rien dit de son grand-père ou de la ville. Son grand-père s'avère être un doux géant arthritique de 8 pieds et la maison néo-gothique où sa mère a grandi a succombé à la poussière et au délabrement. Emily emménage dans la chambre qui était celle de sa mère, où le papier peint change selon l'humeur et où la vue depuis le balcon révèle d'étranges lumières se déplaçant dans le jardin au clair de lune. Comme si la maison n'était pas assez mystérieuse, Emily trouve les habitants de la ville étrangement hostiles à cause de quelque chose que sa mère a fait. Emily se lie d'amitié avec sa voisine Julia, âgée d'une trentaine d'années, qui dirige un café-barbecue local dont elle a hérité de son père et prépare de fabuleux gâteaux. Julia ne veut pas être celle qui dit à Emily pourquoi la ville est toujours indignée par sa mère. Julia a son propre mystère à résoudre. Finalement, la romance triomphe.

Sandra Brown, Eau de pluie (2009). Ce roman n'est pas l'un des thrillers policiers du Texas de Brown, mais c'est un livre difficile à lâcher. Nous sommes en 1934 et le Texas souffre de la dépression économique et de la sécheresse qui a produit le bol de poussière. Un bidonville de sans-abri s'est développé à la périphérie de la ville. Ella Baron subvient à ses besoins et à ceux de son fils autiste, Solly, en gérant une pension pour gentils. Le médecin de la ville lui apporte une nouvelle pensionnaire pour combler son récent poste vacant : M. Rainwater. Alors que le nouveau locataire s'installe, Ella sent son indépendance menacée par sa courtoisie de gentleman et son intérêt pour Solly. Finalement, lorsque des problèmes surviennent dans la communauté rurale, ils deviennent des alliés pour la justice. Lisez ce roman et vous comprendrez pourquoi Brown s'est senti obligé de l'écrire.

Yasmin Crowther, La cuisine au safran (2006). L'histoire émerge du village isolé de huttes de boue de Mazareh, dans le nord-est de l'Iran, près de l'Afghanistan. Ici, Maryam Mazar a grandi en tant que fille d'un riche fonctionnaire du Shah. À travers une série d'événements traumatisants, elle devient une exilée mariée à Edward et vivant à Richmond Hill, une banlieue de Londres. Ils ont une fille, Sarah, qui a 29 ans au début du roman. La sœur de Maryam, Mara, est décédée à Téhéran et son fils de 12 ans, Saeed, est venu vivre avec sa tante. Son arrivée précipite une série d'événements qui conduisent Maryam à se retirer à Mazareh et finalement à révéler à Sarah la séquence d'événements qui l'a propulsée dans sa vie en Angleterre, avec son cœur toujours lié à Mazareh. Les mystères du passé de Maryam doivent être révélés et résolus pour apporter paix et bien-être à toute la famille. C'est un roman émouvant avec des personnages forts et des descriptions lyriques et sensuelles de décors, de goûts, d'odeurs et d'émotions.

Jane Sanderson, Eden Falls (2013). La chronique des habitants de Netherwood et Ravenscliffe continue. Nous sommes en 1902 et le frère d'Eve MacLeod, Silas Whittam, qui a gagné ses millions dans le commerce de la banane jamaïcaine, a équipé des navires pour transporter des passagers de luxe ainsi que des bananes et les amener dans son hôtel chic de style anglais en Jamaïque. Le fils aîné d'Eve, Seth, est le directeur adjoint de l'hôtel de son oncle. Silas est impérieux avec le personnel jamaïcain et, par conséquent, il n'est pas satisfait de leur performance à contrecœur. À la grande consternation du mari d'Eve, Daniel, Seth demande à Eve de venir en Jamaïque pour arranger les choses avec le personnel local. Le mariage de l'amie d'Eve Anna et du député travailliste Amos Sykes est également mis à rude épreuve par leurs visions différentes de la classe sociale, de la politique et de l'économie. Pendant ce temps, la vie de la noblesse à Netherwood Hall est perturbée par les actions notoires de la nouvelle comtesse américaine Thea et de Lady Henrietta en tant que leader du mouvement pour le suffrage des femmes. Tous les conflits ne sont pas résolus à la fin du roman, nous pouvons donc espérer une continuation des histoires de vie de ces personnages captivants.


Cheryl Alvarez, Psy.D parle du programme Mind & Memory avec Providence Saint Joseph Health

J'occupe le poste de directeur de programme pour le programme Mind and Memory depuis notre ouverture en janvier 2018. Le programme est une coentreprise entre Alzheimer’s Family Center à Huntington Beach et Mission Hospital à Mission Viejo. Nous sommes très fiers du programme, car c'est le premier du genre au pays au service des patients qui ont à la fois une mémoire et un trouble psychiatrique.

Parlez-moi de l'objectif du programme Mind and Memory à Mission

Mind and Memory est un programme ambulatoire intensif qui s'adresse aux patients souffrant à la fois de pertes de mémoire et de troubles psychiatriques, tels que le SSPT, la dépression ou l'anxiété. L'objectif du programme est de traiter les problèmes psychiatriques qui ont un impact sur leur capacité à fonctionner et à profiter vie et peut contribuer à aggraver la perte de mémoire ou la confusion. Le programme dure une demi-journée et fournit une thérapie, une planification du traitement et une surveillance des médicaments et des soins infirmiers, mais aussi, et surtout, fournit une structure, un soutien et une socialisation, ainsi qu'une cohorte de pairs qui aident à normaliser les défis uniques auxquels nos patients sont confrontés. Nous travaillons pour aider nos patients à accéder aux services et à conserver leurs facultés cognitives le plus longtemps possible malgré une condition de perte de mémoire, telle que la maladie d'Alzheimer.

Dans quelle mesure la démence et les troubles psychiatriques sont-ils fréquents ?

La démence et les troubles psychiatriques sont très fréquents. Les personnes qui reçoivent un diagnostic de perte de mémoire peuvent souffrir de dépression à la suite du diagnostic, de la perte de contrôle ou des changements qui surviennent dans la vie. Cela étant dit, c'est une combinaison dangereuse d'avoir la dépression et la maladie d'Alzheimer. La recherche nous a montré que les patients qui souffrent de dépression sont plus susceptibles de progresser plus rapidement dans leur perte de mémoire que ceux qui ne le font pas. Pour cette raison, il est vraiment important de traiter la dépression rapidement. La population gériatrique est souvent confrontée à de nombreux deuils, pertes et changements de vie. Déménagement de leur domicile, changements dans leur indépendance et leur liberté, et augmentation des problèmes de santé physique. Bien qu'il soit normal d'avoir parfois des sentiments de tristesse, une dépression de longue date ou chronique peut avoir de graves conséquences sur la mémoire et les capacités cognitives d'une personne.

En quoi la prise en charge de ces patients diffère-t-elle de la prise en charge des personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer ?

Les patients qui participent à notre programme sont souvent aux premiers stades de la maladie d'Alzheimer ou d'un autre type de démence. Ils sont, comme de nombreux patients atteints de démence, aux prises avec des changements, une dépression, une perte, de l'anxiété ou un autre problème de santé mentale, et ont choisi de participer à un programme où ils sont avec des pairs qui vivent des expériences similaires. Dans ce programme, ils se concentrent sur la façon d'augmenter leurs capacités d'adaptation, de gérer leur dépression ou leurs schémas de pensée négatifs, d'améliorer leur communication et leurs relations et d'améliorer leur qualité de vie.

Quel est votre conseil à quiconque voit des changements de comportement chez son proche ? Par où commencez-vous ?

C'est une chose effrayante pour beaucoup de gens de penser à perdre la mémoire, mais il est essentiel d'agir dès que vous commencez à voir des changements. Faire face au problème depuis un lieu de soins et de préoccupation est souvent utile, puis prendre des mesures telles qu'une évaluation de la mémoire, consulter un neurologue et suivre le processus de diagnostic afin d'obtenir une image claire de ce qui se passe. Il y a plusieurs raisons pour lesquelles une personne peut subir une perte de mémoire, donc obtenir les bonnes informations et ensuite pouvoir continuer et prendre des décisions éclairées et éclairées l'est. De plus, plus le diagnostic est précoce, plus les options de traitement disponibles sont nombreuses. Nous avons la chance d'avoir un système de santé doté de tant de ressources, de neurologues et d'outils de diagnostic, mais le patient et sa famille doivent tous deux être de bons défenseurs d'eux-mêmes pour agir rapidement.

Quel est le plan de traitement pour quelqu'un qui est confronté à cela?

Le meilleur traitement est une combinaison de services qui fournissent des soins complets. Nous devons traiter et tenter de retarder la maladie d'Alzheimer, mais aussi traiter les problèmes psychiques et améliorer leur fonctionnement. Cela aura un impact sur leurs activités quotidiennes. Plus ils sont actifs et sociaux, meilleures sont leurs chances de rester actifs plus longtemps. L'isolement est un problème critique pour ces patients - ils peuvent obtenir un diagnostic, se sentir gênés, perdre leur permis de conduire et cesser de socialiser et de faire les choses qu'ils aimaient auparavant - cela va avoir un impact négatif sur leur santé physique et mentale . Nos plans de traitement se concentrent souvent sur des problèmes tels que l'augmentation de leur capacité à faire face aux changements et au stress, et la réduction des symptômes de dépression qui les empêchent d'interagir et d'être

Que dites-vous aux personnes qui demandent des conseils pour maintenir la santé du cerveau en vieillissant ?

La santé du cerveau est une combinaison de tant de facteurs, mais le plus important :

  • Gérer d'autres problèmes de santé - prévenir ou traiter le diabète/l'hypertension/le cholestérol
  • L'exercice bien sûr, mais l'activité sociale est incroyablement importante pour notre fonction cérébrale
  • Défis intellectuels et plaisir. Faire des choses qui sont difficiles. Regarder la télévision et faire les mêmes mots croisés faciles ne contribuera pas à la santé du cerveau - nous devons nous mettre au défi, apprendre de nouvelles choses et nous amuser - faire des choses amusantes et agréables a un impact de récompense dans notre cerveau qui offre une certaine protection contre la maladie et déclin.

Nos attitudes à l'égard du vieillissement peuvent avoir un impact sur la façon dont nous vieillissons. Des études montrent que les personnes qui ont des sentiments sains à propos du vieillissement ont tendance à être en meilleure santé que celles qui ont des attitudes négatives. Bien que nous ne puissions pas contrôler tout ce qui nous arrive, nous pouvons contrôler la façon dont nous y répondons.

-Enfin, comprendre les facteurs de risque, et comprendre ce qu'est le vieillissement normal. Souvent, les patients manquent les signes d'un problème de mémoire ou sont stressés par quelque chose qu'ils vivent qui est tout à fait normal. Le stress associé au fait de s'inquiéter de quelque chose qui n'existe pas n'en vaut pas la peine ! D'un autre côté, nous devons être éduqués sur les signes, afin que nous puissions les reconnaître tôt en nous-mêmes et chez les autres.

Questions des médias sociaux

Sam sur FB demande quelles sont les options que les jeunes peuvent faire pour prévenir la maladie d'Alzheimer - les jeux cérébraux fonctionnent-ils ?

Il existe des preuves mitigées sur les jeux cérébraux. Certaines études ne montrent aucun impact et d'autres montrent un changement modeste, mais nous ne savons tout simplement pas assez qui pourrait en bénéficier, ou combien de temps nous devons les faire, ou quel type de jeux aura le plus d'impact pour être efficace ou Le meilleur pari pour prévenir la maladie d'Alzheimer est de rester actif - physiquement, mentalement et socialement. Ceux-ci auront un impact beaucoup plus profond sur votre santé globale que tout ce que nous pouvons faire sur l'ordinateur maintenant. Bien sûr, si vous fumez, arrêtez de fumer et prévenez ou gérez d'autres problèmes de santé, tels que l'hypertension artérielle, le diabète et l'hypercholestérolémie.

Harry sur FB demande, les blessures à la tête conduisent-elles à la maladie d'Alzheimer ?

Les personnes qui ont subi un traumatisme crânien ont statistiquement un risque accru de développer la maladie d'Alzheimer ou un autre traumatisme crânien modéré à grave, et ceux qui surviennent plus tard dans la vie sont associés à un risque plus élevé, mais le plus grand risque est lorsque vous avez des traumatismes crâniens répétés. chevauchement, ou des antécédents de traumatisme crânien ainsi que d'autres facteurs de risque. Il est important de noter que de nombreuses personnes qui subissent un traumatisme crânien grave ne développent jamais la maladie d'Alzheimer ou une autre démence, et nous avons encore des recherches à faire pour mieux comprendre le lien entre les deux.


Interview : Holt McCallany parle de Mindhunter, des tueurs en série et de Netflix

Ce week-end voit le retour de la nouvelle série Netflix de David Fincher, Mindhunter, après sa première au London Film Festival (lire notre critique ici). L'émission est basée sur le livre Mind Hunter: Inside the FBI's Elite Serial Crime Unit, écrit par deux vrais agents du FBI, qui ont introduit l'idée du profilage criminel et psychologique au FBI.

Holt McCallany et Jonathan Groff incarnent les deux agents qui se sont lancés dans cette sinistre odyssée d'enquête pour découvrir les réponses brutales à ce que signifie fou. Nous nous sommes assis avec Holt pour parler des tueurs en série, David Fincher et de la saison 1.

Comment vous êtes-vous impliqué ?

J'ai donc eu le privilège de travailler pour David Fincher à plusieurs reprises. J'étais dans son premier film, Alien 3, que nous avons tourné ici à Londres, il y a 25 ans ou plus. Suite. Et puis, bien sûr, j'ai eu un rôle dans Fight Club, qui est un film emblématique. Personnellement, je pense que c'est un chef-d'œuvre, mais ce fut certainement une expérience incroyable pour moi. Et puis, je n'avais pas travaillé avec David depuis environ 20 ans, alors quand j'ai reçu l'appel qu'il m'avait demandé, c'était très excitant pour moi, parce que David peut avoir n'importe qui qu'il aime – tout le monde veut travailler avec David Fincher, c'est l'un des réalisateurs les plus talentueux d'Hollywood et tout le monde le sait.

Mais je suppose que ce qui était vraiment excitant, c'est quand ils m'ont envoyé la Bible de la série, les cinq saisons entières, et quand j'ai lu cela, j'ai réalisé que Bill Tench, le personnage que je joue, est un rôle très intéressant. La série Bible a été écrite par un homme du nom de Joe Penhall, qui était l'écrivain que David et Charlize [Theron] a engagé pour écrire la première saison des scripts, et en plus de cette première saison, Joe Penhall avait écrit une Bible qui n'était pas, vous savez, cinq saisons de scripts, mais environ un document de 60 ou 70 pages qui donnait un aperçu de ce que sera le voyage des personnages centraux.

Et j'ai vu que c'était un double protagoniste, et j'ai pensé que c'était vraiment intéressant, parce que c'est inhabituel à la télévision. Donc nous allions suivre deux gars et ils allaient être ensemble, et parfois ils allaient être séparés – je ne vous gâcherai rien. Tout d'abord, j'ai l'impression que le grand avantage de la télévision est que jamais auparavant dans l'histoire de l'humanité il n'y a eu de support dans lequel vous pouvez examiner un personnage avec autant de détails que possible à la télévision. Il n'y a tout simplement pas assez de place dans un film de deux heures ou une pièce de théâtre de trois heures. Vous avez beaucoup plus de possibilités, vous pouvez être dans tellement plus de situations, vous savez, je me souviens avoir suivi le séminaire sur l'histoire avec le célèbre gourou de l'écriture de scénario, Robert McKee, et la première chose qu'il nous a dite était : ‘Tony Soprano est un plus personnage compliqué qu'Hamlet. Et nous nous sommes tous regardés, du genre : " Pourquoi Tony Soprano est-il plus compliqué que Hamlet ? " et il a dit : " Eh bien, parce que nous avons neuf saisons de Tony Soprano. ’

Alors quand j'ai reconnu que c'était de ça que David parlait parce que vous devez comprendre que, bien sûr, je suis dans Alien 3, mais vous savez, je suis un très jeune acteur, je n'avais pas de CV, je eu de la chance même d'être là. J'étais très reconnaissant d'être là mais, vous savez, c'est une petite partie et dans Fight Club aussi, je veux dire que c'est Brad et Edward dont parle le film et je joue le mécanicien – j'ai quelques de belles scènes, je pense, mais c'est vraiment une sorte de personnage périphérique. But now I was invited back in a major role, in one of the leads, so this was for me, like a big promotion, and for David to show that kind of confidence in me was very gratifying. It’s hard really to overstate it, five years of your life, which we hope will be the journey that we will get to take as these characters. I’m very confident [that we’ll get to do more seasons] because I’m very confident in David’s ability. He’s a very successful guy for a reason. I think that no matter what walk of life he had chosen, if he wanted to be a head coach of an NFL football team, he would have multiple Super Bowl rings, and if he was a general in the army, he would go from victory to victory, it’s just he’s a leader.

For your research, did you interview any real serial killers?

You know, I didn’t. I went to Quantico and I met with the guys in the BSU, the guys that are currently working in the Behavioral Science Unit in the FBI. I met with John Douglas, who wrote the book. I did an enormous amount of reading. You know, John Douglas has written 15 books – the guy that my character is loosely based on, Robert Ressler, who died in 2013, wrote five books. And there are also volumes upon volumes that are written about each of these serial killers, because we’re talking about famous guys, the names that you all know, so there’s so there’s an endless amount of research to be done. Also, it’s a period piece set in the 1970s, so it’s a very different social and political context. So you have to take that into consideration as well. But it would interest me – you know, Manson is still alive, although he’s hard to get in to see, and they’ve recently moved him to a medical facility, which people are saying means that he may be at the end of his life.

Did anybody involved with the series get to see him?

I don’t think they got in to see him, although John Douglas did. John Douglas, obviously, knows all of them, so we got to be with John in that respect, but it really would interest me to do it, you know, David Berkowitz is still around and I may yet do it, because some of these guys are very reticent, very suspicious, don’t want visitors and don’t want to talk about their crimes. Others have a very different attitude, like Ed Kemper. Ed Kemper would be an example of a very affable and intelligent guy. And some of the crimes that he committed are truly, truly astonishing, you know, cutting his mother’s head off, putting her voice box down the garbage disposal, burying women’s heads in the backyard looking up at his mother’s room, and when you really start to look at some of these guys and the way that they commit their crimes…

There’s a famous story about Kemper, one of his victims was a Korean girl. He used to pull his car up and offer rides to people. In those days, there was a lot of hitch-hiking – you don’t really see that anymore, but people would take rides from people, and once you got in the car, unfortunately there was no way to get out, the handle had been removed from the inside, the window doesn’t roll down, the door only locks on his side. So on this one occasion, he would take them to the woods where he would torture them and rape them and then mutilate their bodies and he carried all of his gear in the trunk, his tools of the trade, if you will. So he gets out of the car and closes the door and he realises that he’s locked himself out of the car. And the girl is inside the car, so she’s essentially safe from him, in a way. And so he has to talk her in to opening the door and letting him in and so he basically sweet talks her and it takes about 20 minutes before she finally opens the door and lets him in, at which point she’s promptly killed…

I thought the egg salad sandwich scene between Holden and Kemper was almost like a metaphor for that idea

Precisely correct. Because that’s the thing about sociopaths – they don’t have empathy, they’re narcissists, it’s only about how something is going to affect them. What do they want? He wants a sandwich. The fact that you don’t want a sandwich is irrelevant. We’re going to have sandwiches now.

Speaking of narcissists, there’s a line about the rise in criminality being a response to the lack of general authority in government that was very interesting. Do you see a parallel with Trump’s America?

Well, I would say that things have changed a great deal with respect to the types of crimes that Holden Ford and Bill Tench are investigating on Mindhunter, because from the 60s through to the 90s is sort of the heyday of this period of these sort of sexually motivated crimes. There were a lot more of them. Now, what we’re seeing are more religiously motivated crimes, we see jihadis, we see terrorist attacks, we see mass murders – we saw one in Las Vegas, but they’re different. And that doesn’t mean that there aren’t still sexually motivated homicides, but the majority of mass murders are now committed for different reasons, it seems to me, than during the period in which our television show takes place.

One of the things I read Fincher saying was that he wanted to de-glamorise these killers and take away their Hannibal Lecter mystique. Was that something you were all conscious of when you were making it?

Absolutely, very much so. I mean, this was one of David’s mission statements from the very beginning. And this is not to take anything away from Sir Anthony Hopkins and an amazing performance and a wonderful, wonderful character in a wonderful film, but this exceptionally witty and charming and clever opera aficionado and he’s also a gourmet chef and would be the perfect dinner guest if he didn’t want to put you on the menu type thing, you know, that is not what these men are like in real life. They are these deeply fractured, troubled, tormented, depraved, sadistic, scary individuals. And they they commit horrific crimes. You start looking at the Jeffrey Dahmers of the world, the John Wayne Gacys of the world and you start to go, ‘oh my God’. And I think that there was a real conscious effort on David’s part and on the part of our writers to tell those stories authentically, to show these men in the way that they really are and so those interview scenes are taken from trial transcripts, from interviews and, again, we can be very detailed, because a lot has been written, so it’s not like we’re relying on the imaginations of TV writers, we have the real stuff.

What was it like working with four different directors, who have done very different things from each other?

So every director is different, just like every love affair is different. And they have their different styles, they have their different expectations. David oversees the entire production, so if he’s not happy with something, we’ll reshoot it. But I really liked the guys that he chose and I’ll tell you why. Because, for example, Asif Kapadia, who’s a British documentarian, who did the Amy Winehouse documentary among others – not the kind of guy who typically would be offered episodic TV in the US, directing drama series. He’s never going to get hired at CBS. No, because what do they do there? They won’t consider anybody who hasn’t already directed 25 episodes of different shows. You have to be on that little hamster wheel already before you can be considered. Tobias Lindholm, who is a fabulous Danish director, who directed an amazing film called A Hi-jacking, which you may be familiar with, really smart guy, really talented guy, but again, is that guy going to get offered an episode of Law and Order? Jamais. So this is the great good fortune that we have, one of the many ways in which we’re tremendously fortunate to be with David, because if David thinks that you have the talent, David will give you an opportunity where others would not.

Mindhunter: Season 1 and 2 is available on Netflix UK, as part of an £8.99 monthly subscription.


The King’s Letter

The King’s Speech, the film dramatizing King George VI’s efforts to conquer his stutter, is thrilling cinephiles, history buffs, and Colin Firth admirers. On Sunday, the film received four Oscars: Best Picture, Best Actor in a Leading Role (Firth), Best Directing (Tom Hooper), and Best Original Screenplay (David Seidler). It was nominated for an additional eight Oscars, making it the most-nominated film this year.

Our Herbert Henry Asquith Papers contain letters written to this former Prime Minister and his second wife, Emma, by George VI’s father, King George V (played in the film by Michael Gambon), and brother, Prince George, the Duke of Kent. We’d like to share a letter from King George V to Emma Asquith, written from perhaps one of the more recognizable home addresses in the RBMSCL’s collections.

Post contributed by Elizabeth Dunn, Research Services Librarian. With special thanks to Sam Hammond, Original Cataloger of Rare Materials.


You Can’t Take It with You

“Cleaning my apartment,” wrote Wallace Fowlie (1908-1998) in his memoir Aubade, “means discarding each week an object, a book, and even a notebook that has served its purpose.” In other words, the influential Duke faculty member destroyed many of his own manuscripts.

Still, something of Fowlie’s archive was recovered from his Durham home at Valley Terrace Apartments and survives in the Wallace Fowlie Papers, a modest collection of his correspondence and later manuscripts.

Fowlie arrived in Durham in 1964 and taught French literature at Duke until his death in 1998 he was named the James B. Duke Professor of French in 1968. Fowlie is best known for his critical readings and translations of Rimbaud, Baudelaire, Cocteau, and other French writers.

The Wallace Fowlie Papers include highlights from his correspondence, such as letters from Jean Cocteau, Anaïs Nin, and other important literary figures.

Letter from Jean Cocteau to Wallace Fowlie, 1957. From the Wallace Fowlie Papers.

Two spiral notebooks—apparently the only notebooks not discarded by the self-described “eccentric” scholar—contain Fowlie’s notes on Marcel Proust, Dante, and other writers. Most notable, perhaps, is Fowlie’s personal reminiscence of his relationship with the novelist Henry Miller.

For further details about the Wallace Fowlie Papers, consult the collection’s finding aid or contact RBMSCL staff.

Post contributed by David Pavelich, Head of Research Services.


Jazz up lunchtime and summer suppers with these quick tips.

What are your top tips for speaking to your other half?

“In cases of secondary female sexual dysfunctions (i.e. not related to medication or illness), it’s important to remember that no one single person is responsible. For example, a low sex drive could be the result of a specific situation related to the partner or even to a partner’s sexual dysfunction. In any case, verbalising the situation with kindness and empathy is imperative and relieving feelings of doubt, guilt and shame is important. You may decide as a couple to seek professional help – this can help you assess the condition from a different point of view, and ascertain if it’s something situational, primary or secondary.” – Mafe

How can you get your sex drive back?

“A lot of it comes down to understanding what desire really is. Only when there’s a sexual stimulus – such as a passionate kiss – might desire make an appearance. You need to have that desire triggered, but the problem is we’ve been socialised to believe that lust will come out of the blue, so many people sit and wait for this feeling, which rather frustratingly, never appears. Try to increase the moments of your day when you relate to your other half as a sexual partner – I call this ‘sexual currency’. Sexual currency can be defined as anything that’s not ‘sex’ but you would only do with a partner. It might be a lingering kiss rather than a peck on the cheek or a suggestive glance. Sexual currency not only marks out and reminds you both of your role as sexual partners, but can also be a stepping stone to a more natural transition to more sexual ground, should you wish to. Also think about how you’re spending time together. Instead of an evening watching Netflix, try cooking together or playing a game. Research tells us that couples who engage in exciting or fun activities together report higher levels of desire.” - Karen

“Try to reconnect with your sensual self without your other half. For example, do a series of nude selfies or photographs just for you read, listen or watch some erotica write down some of your favourite sexual memories or do some breathing exercises where you focus on your vulva and vagina, breathing slowly ‘through’ them. With your other half, take the pressure off and say no to performative sex. Instead, try to reconnect physically with each other with the challenge of not having sex. Explore touch, explore sensation play, and just be physically with each other without having sex. It could also be worth trying adaptogens, supplements which can support your sexual health – these include panax ginseng, ashwagandha, astralagus, cordyceps mushrooms, holy basil, rhodiola and maca.” – Cecile

At what stage should you seek professional help?

“Your GP can deal with basic medication that could help issues relating to your condition but can’t offer specific treatment for low sexual desire. Instead, look to a subspecialist – a gynaecologist, urologist or sexual medicine expert will be able to help. When it comes to the timing of seeking professional help, try not to wait too long – when you feel your low libido is affecting your quality of life and relationships it’s definitely time to get help. While it’s totally normal for a person’s sex drive to fluctuate, if you have noticed absent or diminished feelings of sexual interest or absent sexual thoughts and a lack of responsive sexual desire, then it’s worth investigating why this might be happening.” – Mafe

Visit TheIntimologyInstitute.com for more information and visit SmileMakersCollection.com to discover more about Vulva Talks. Mind The Gap by Karen Gurney is available now.

*Features published by SheerLuxe are not intended to treat, diagnose, cure or prevent any disease. Always seek the advice of your GP or another qualified healthcare provider for any questions you have regarding a medical condition, and before undertaking any diet, exercise or other health-related programmes.


Lex fridman whitney cummings

Questions for whitney? Ashton Kutcher Bill Gates Daniel Ek Demis Hassabis James Cameron Joe Rogan Keith Rabois Kishore Biyani Lex Fridman Mark Zuckerberg Naval Ravikant Peter Attia Ray Dalio Reid Hoffman Richard Branson Ryan Shea Sam Kass Sebastian Junger Vinod Khosla Whitney Cummings Melinda Gates & 190 Members Tweet using the #goodforyoupod hashtag on Twitter. Menu. Episode 50: Lex Fridman Read More. Episode 48: jay shetty. Source: Melinda Gates recommended this book on Likewise.com. Made By Super. Created with Sketch. Episode 50: Lex Fridman. Required fields are marked *, なぜAI時代に人類学的思考法を持った人材が必要なのか? AI時代において人間の役割は何か.今企業にとって、どのような人材が必要なのか。ビジネスと人類学の視野からひもといていきます。  「Why do we need human resources with anthropological thinking in the AI era?」 What is the role of human beings in, 取代人類?你應該這樣看AI | How will artificial intelligence empower humans? - Joe Rogan, Source: One of John Arnold's answers to "what is the book (or books) you’ve given most as a gift?". New shows every Wednesday. Transcendance. New World: “Artificial Intelligence” on Social Media, New World Artificial Intelligence is on Google Play Store, Top 22 Best Artificial Intelligence and Robotics Movies of All Time, Deep Learning for Self-Driving Cars : Lecture 2, Deep Learning for Self-Driving Cars – Lecture 1 and 5, MIT Deep Learning Basics: Introduction and Overview – Lex Fridman. By using Star, Ghost in the Shell is an American science fiction crime drama film directed by Rupert Sanders and written by Jamie Moss, William Wheeler and, Our Final Invention: Artificial Intelligence and the End of the Human Era by James Barrat In as little as a decade, artificial intelligence could. Questions for whitney? Follow Lex Fridman everywhere: @lexfridman. Check out his podcast “Lex Fridman Podcast”, available now on Apple Podcast and YouTube. Bootstrapped by a small team with a big passion for books. Check out her new podcast Good For You on Apple Podcasts & Spotify. Source: "I loved reading it as a kid." Source: Barack Obama's favorite books of 2018 list. The Artificial Intelligence podcast (AI Podcast) hosts accessible, big-picture conversations at MIT and beyond about the nature of intelligence with some of the most interesting people in the world thinking about AI from the perspective of deep learning, robotics, AGI, neuroscience, philosophy, psychology, cognitive science, economics, physics, mathematics, and more. PRENDRE PLAISIR! Conversations about the nature of intelligence, consciousness, love, and power. - Lex Fridman. Oct 14. September 29, 2017 0. Ashton Kutcher Bill Gates Daniel Ek Demis Hassabis James Cameron Joe Rogan Keith Rabois Kishore Biyani Lex Fridman Mark Zuckerberg Naval Ravikant Peter Attia Ray Dalio Reid Hoffman Richard Branson Ryan Shea Sam Kass Sebastian Junger Vinod Khosla Whitney Cummings Melinda Gates. Questions for whitney? Lex and Whitney discuss love and robots. Things that brands, people, and companies can use to represent themselves in the connected world. - Lex Fridman, Source: "Fucking great book." Artificial Intelligence, Deep Learning, Machine Learning, Brain, Brain Diseases, AI Lectures, AI Conferences, AI TED Talks, Mind and Brain, AI Movies, AI Books in English and Turkish. Lex Fridman Podcast. Your email address will not be published. We are a group of individuals who love to design and make things. / Christina P’s twitter cancellation / Lex Fridman’s bedroom secrets / Joe Rogan acts like a complete asshole in front of Kanye West / Humania / GIRL FIGHT! Made By Super. - Lex Fridman, Source: "[My] previous favorite [book by this author]." Episode 50: Lex Fridman. Her most recent Netflix special features in part a robot, she affectionately named Bearclaw, that is designed to be visually a replica of Whitney. November 30, 2020 0. Lex Fridman had a great conversation with Whitney Cummings, a stand-up comedian, actor, producer, writer, director, on Comedy, Robotics, Neurology, and Love. Tu pourrais aussi aimer. - Lex Fridman, Source: "I really like [this book]." Her credits include one comedy album, four stand-up specials, three Comedy Central Roasts, and numerous television series in which she has served various roles including producer, director, showrunner, and actress.

Laisser une réponse Annuler la réponse


Voir la vidéo: Tokyo Nobuo shows Edward Lees Elgrand purchase