drome-portdeplaisance.com
Nouvelles recettes

Nous avons d'abord fait des Cheetos aux pois chiches, maintenant nous voulons des Doritos Cool Ranch aux pois chiches

Nous avons d'abord fait des Cheetos aux pois chiches, maintenant nous voulons des Doritos Cool Ranch aux pois chiches


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.


Cet hybride de malbouffe et d'aliments naturels est votre nouvelle recette de collation préférée de l'après-midi

Ces pois chiches rôtis sont croustillants et délicieux en eux-mêmes, mais sont tellement plus appétissants avec l'ajout de notre version de la saveur Cool Ranch Doritos.

Nos Cheetos aux pois chiches ont vraiment satisfait nos besoins en malbouffe sans trop endommager notre alimentation saine. Nous nous sommes donc demandé quelles autres saveurs de pois chiches rendraient cette collation encore plus irrésistible. La réponse? Cool Ranch Doritos.

Un autre clin d'œil à notre besoin nostalgique de revivre nos jeunes années lorsque les Doritos étaient une collation régulière après l'école (le cholestérol soit damné), nous devions comprendre ce qui fait exactement de ces chips frites croustillantes l'équilibre parfait entre ranch piquant, sel et épices.

Ce que nous avons trouvé est un mélange de vinaigrette ranch, de fromage cheddar, d'ail, de paprika, de poudre d'oignon et juste un soupçon de curcuma. Rehaussée de nos pois chiches rôtis croquants, cette collation salée et piquante a juste ce coup de pouce de protéines dont vous avez besoin de votre collation de l'après-midi pour vous tenir jusqu'au dîner.

Essayez cette recette qui combine la saveur acidulée de Cool Ranch Doritos avec des pois chiches rôtis beaucoup plus sains pour que vous puissiez grignoter votre malbouffe préférée sans culpabilité.

Angela Carlos est la rédactrice en chef de The Daily Meal. Trouvez-la sur Twitter et tweetez @angelaccarlos.


Les pois chiches rôtis au four sont ce que je fais quand je n'ai plus de croustilles

La seule chose meilleure qu'une bonne recette ? Quand quelque chose est si facile à faire que vous n'en avez même pas besoin. Bienvenue dans It's That Simple, une chronique où nous vous présentons le processus de préparation des plats et des boissons que nous pouvons préparer les yeux fermés.

Je suis un mangeur de pois chiche sans discernement. Je les aime tellement pâteuses qu'elles peuvent épaissir un bouillon Je les aime mélangées à du houmous velouté et je les aime, comme tout le monde, si croustillantes qu'elles éclatent, grésillent, craquent et éclatent. Je les grignote par poignée, ou les éparpille sur des salades ou des légumes rôtis ou des trempettes crémeuses, ou les mélange à des pâtes à la dernière minute, prétendant que ce sont des pignons grillés beaucoup plus chers.

Vous pouvez le faire sur la cuisinière - beaucoup d'huile d'olive, une grande poêle, 12-15 minutes de brassage - et c'est très bien, mais quand mon four est déjà allumé et qu'il y a une grille ouverte qui appelle mon nom, je le considère une bonne occasion de libérer un brûleur (et mes mains). La méthode du four prend un peu plus de temps que celle de la cuisinière, mais elle produit des pois chiches plus croustillants et plus uniformément cuits (ou, comme nous avons commencé à les appeler affectueusement dans mon appartement, « garbos »).

Voici comment faire: Tout d'abord, chauffez votre four à 400° F avec la grille positionnée au milieu. Parfois, mon four monte jusqu'à 425 ° F parce que c'est l'une de ces machines chaudes ou non, c'est bien. Il vaut mieux qu'il fasse un peu chaud que trop froid.

C'est la couleur que vous recherchez.

Michael Graydon + Nikole Herriott

Prochaine étape, essuyez-vous. Parce que l'humidité est l'ennemi du croustillant, vous devrez essuyer les pois chiches, même idée que lorsque vous faites cuire des cuisses de poulet ou saisissez un morceau de poisson. Je préfère jeter les pois chiches - égouttés d'une boîte et rincés dans une passoire - sur un torchon propre et non pelucheux, les emballer à l'intérieur et les frotter énergiquement pour éliminer une partie de l'excès d'humidité. (Si vous cherchez une raison d'utiliser votre essoreuse à salade - et ne le sommes-nous pas tous - j'ai également réussi à la recouvrir d'un torchon, à y verser les pois chiches, puis à leur donner le traitement du cycle d'essorage.)

En bousculant les pois chiches, vous remarquerez que les couches extérieures blanches (autorisation d'appeler ces exosquelettes ?) se séparent. Vous n'avez pas besoin d'être méticuleux pour les retirer, mais c'est quelque chose à faire avec vos mains pendant que vous êtes en appel Zoom avec vos parents/patron et, en plus, les pois chiches dénudés prendront plus de couleur au four, sans ces peaux molles et humides sur le chemin.

J'aime laisser les pois chiches sécher à l'air sur la serviette pendant quelques minutes, juste pour m'assurer que le travail est fait. C'est facultatif mais quelque chose à considérer si vous pouvez utiliser le temps pour commencer d'autres tâches de cuisine : hacher des légumes, faire une vinaigrette, faire bouillir une casserole d'eau, faire la Macarena (hier soir, nous avons cha-cha-glissé !).

Photo d'Alex Lau, Stylisme culinaire de Sue Li, Stylisme d'accessoires de Kalen Kaminski

Maintenant, transférez les pois chiches sur une plaque à pâtisserie à rebords sans doublure (une boîte de 15,5 onces devrait tenir dans une seule couche) et arrosez généreusement d'huile d'olive. Il devrait y avoir au moins quelques cuillères à soupe – vous voulez voir une marée noire au fond. Assaisonner avec du sel et du poivre et bien mélanger. Faites cuire les pois chiches en secouant la poêle une ou deux fois, pendant 30 à 40 minutes, jusqu'à ce qu'ils soient secs au toucher et bronzent au niveau du bronzage. Une poignée s'est peut-être fendue en papillonnant. C'est bon! (Je dois noter : certaines personnes font d'abord cuire leurs pois chiches pendant 15 minutes sans pour autant huile pour les sécher encore plus. Je saute toujours cela pour des raisons de temps et de facilité, mais cela produit probablement des haricots plus croustillants de part en part, alors que les miens conservent un milieu crémeux. Essaie?)

Vous pouvez habiller les haricots, mais vous devrez faire attention aux épices, graines ou algues délicates (oui) qui ont tendance à brûler. Si c'est quelque chose qui a besoin d'être grillé - du paprika fumé avec du cumin et de la coriandre ou du curcuma moulu et beaucoup de poivre noir concassé ou de graines de sésame, de moutarde et de nigelle - ajoutez-le vers la fin (pour les cinq à 10 dernières minutes). Si c'est quelque chose que vous saupoudrez sur vos aliments directement du bocal, comme du gomasio, du furikake, du MSG, du za'atar ou du nori grillé et écrasé, mélangez-le avec les pois chiches une fois qu'ils sont sortis du four mais qu'ils sont encore chauds . Cela l'aidera à tenir.

La texture des pois chiches est la plus spectaculaire lorsqu'ils sortent du four, mais ils conserveront leurs coquilles vives tout au long de la journée - je les laisse généralement refroidir sur la plaque à pâtisserie, puis les transfère dans un récipient avec le dessus entrouverte et laissez-les pendre à température ambiante jusqu'à ce que je sois prêt à les manger.

Sont-ils meilleurs que les chips ? Non. Sont-ils meilleurs que les Fritos ? Non. Sev ? Non. Mais est-ce que j'ai l'une de ces choses en ce moment ? Non! Et sont-ils meilleurs que la boîte de pois chiches avec laquelle ils ont commencé ? 100% oui !


Les pois chiches rôtis au four sont ce que je fais quand je n'ai plus de croustilles

La seule chose meilleure qu'une bonne recette ? Quand quelque chose est si facile à faire que vous n'en avez même pas besoin. Bienvenue dans It's That Simple, une chronique où nous vous présentons le processus de préparation des plats et des boissons que nous pouvons préparer les yeux fermés.

Je suis un mangeur de pois chiche sans discernement. Je les aime tellement pâteuses qu'elles peuvent épaissir un bouillon Je les aime mélangées à du houmous velouté et je les aime, comme tout le monde, si croustillantes qu'elles éclatent, grésillent, craquent et éclatent. Je les grignote par poignée, ou les éparpille sur des salades ou des légumes rôtis ou des trempettes crémeuses, ou les mélange à des pâtes à la dernière minute, prétendant que ce sont des pignons grillés beaucoup plus chers.

Vous pouvez le faire sur la cuisinière - beaucoup d'huile d'olive, une grande poêle, 12-15 minutes de brassage - et c'est très bien, mais quand mon four est déjà allumé et qu'il y a une grille ouverte qui appelle mon nom, je le considère une bonne occasion de libérer un brûleur (et mes mains). La méthode du four prend un peu plus de temps que celle de la cuisinière, mais elle produit des pois chiches plus croustillants et plus uniformément cuits (ou, comme nous avons commencé à les appeler affectueusement dans mon appartement, « garbos »).

Voici comment faire: Tout d'abord, chauffez votre four à 400° F avec la grille positionnée au milieu. Parfois, mon four monte jusqu'à 425 ° F parce que c'est l'une de ces machines chaudes ou non, c'est bien. Il vaut mieux qu'il fasse un peu chaud que trop froid.

C'est la couleur que vous recherchez.

Michael Graydon + Nikole Herriott

Prochaine étape, essuyez-vous. Parce que l'humidité est l'ennemi du croustillant, vous devrez essuyer les pois chiches, même idée que lorsque vous faites cuire des cuisses de poulet ou saisissez un morceau de poisson. Je préfère jeter les pois chiches - égouttés d'une boîte et rincés dans une passoire - sur un torchon propre et non pelucheux, les emballer à l'intérieur et les frotter énergiquement pour éliminer une partie de l'excès d'humidité. (Si vous cherchez une raison d'utiliser votre essoreuse à salade - et ne le sommes-nous pas tous - j'ai également réussi à la recouvrir d'un torchon, à y verser les pois chiches, puis à leur donner le traitement du cycle d'essorage.)

En bousculant les pois chiches, vous remarquerez que les couches extérieures blanches (autorisation d'appeler ces exosquelettes ?) se séparent. Vous n'avez pas besoin d'être méticuleux pour les retirer, mais c'est quelque chose à faire avec vos mains pendant que vous êtes en appel Zoom avec vos parents/patron et, en plus, les pois chiches dénudés prendront plus de couleur au four, sans ces peaux molles et humides sur le chemin.

J'aime laisser les pois chiches sécher à l'air sur la serviette pendant quelques minutes, juste pour m'assurer que le travail est fait. C'est facultatif mais quelque chose à considérer si vous pouvez utiliser le temps pour commencer d'autres tâches de cuisine : hacher des légumes, faire une vinaigrette, faire bouillir une casserole d'eau, faire la Macarena (hier soir, nous avons cha-cha-glissé !).

Photo d'Alex Lau, Stylisme culinaire de Sue Li, Stylisme d'accessoires de Kalen Kaminski

Maintenant, transférez les pois chiches sur une plaque à pâtisserie à rebords sans doublure (une boîte de 15,5 onces devrait tenir dans une seule couche) et arrosez généreusement d'huile d'olive. Cela devrait être au moins quelques cuillères à soupe – vous voulez voir une marée noire au fond. Assaisonner avec du sel et du poivre et bien mélanger. Faites cuire les pois chiches en secouant la poêle une ou deux fois, pendant 30 à 40 minutes, jusqu'à ce qu'ils soient secs au toucher et bronzent au niveau du bronzage. Une poignée s'est peut-être fendue en papillonnant. C'est bon! (Je dois noter : certaines personnes font d'abord cuire leurs pois chiches pendant 15 minutes sans pour autant huile pour les sécher encore plus. Je saute toujours cela pour des raisons de temps et de facilité, mais cela produit probablement des haricots plus croustillants de part en part, alors que les miens conservent un milieu crémeux. Essaie?)

Vous pouvez habiller les haricots, mais vous devrez faire attention aux épices, graines ou algues délicates (oui) qui ont tendance à brûler. Si c'est quelque chose qui a besoin d'être grillé - du paprika fumé avec du cumin et de la coriandre ou du curcuma moulu et beaucoup de poivre noir concassé ou de graines de sésame, de moutarde et de nigelle - ajoutez-le vers la fin (pour les cinq à 10 dernières minutes). Si c'est quelque chose que vous saupoudrez sur vos aliments directement du bocal, comme du gomasio, du furikake, du MSG, du za'atar ou du nori grillé et écrasé, mélangez-le avec les pois chiches une fois qu'ils sont sortis du four mais qu'ils sont encore chauds . Cela l'aidera à tenir.

La texture des pois chiches est la plus spectaculaire lorsqu'ils sortent du four, mais ils conserveront leurs coquilles vives tout au long de la journée - je les laisse généralement refroidir sur la plaque à pâtisserie, puis les transfère dans un récipient avec le dessus entrouverte et laissez-les pendre à température ambiante jusqu'à ce que je sois prêt à les manger.

Sont-ils meilleurs que les chips ? Non. Sont-ils meilleurs que les Fritos ? Non. Sev ? Non. Mais est-ce que j'ai l'une de ces choses en ce moment ? Non! Et sont-ils meilleurs que la boîte de pois chiches avec laquelle ils ont commencé ? 100% oui !


Les pois chiches rôtis au four sont ce que je fais quand je n'ai plus de croustilles

La seule chose meilleure qu'une bonne recette ? Quand quelque chose est si facile à faire que vous n'en avez même pas besoin. Bienvenue dans It's That Simple, une chronique où nous vous présentons le processus de préparation des plats et des boissons que nous pouvons préparer les yeux fermés.

Je suis un mangeur de pois chiche sans discernement. Je les aime si moelleux qu'ils peuvent épaissir un bouillon Je les aime mélangés à du houmous velouté et je les aime, comme tout le monde, si croustillants qu'ils éclatent, grésillent, craquent et éclatent. Je les grignote par poignée, ou les éparpille sur des salades ou des légumes rôtis ou des trempettes crémeuses, ou les mélange à des pâtes à la dernière minute, prétendant que ce sont des pignons grillés beaucoup plus chers.

Vous pouvez le faire sur la cuisinière - beaucoup d'huile d'olive, une grande poêle, 12-15 minutes de brassage - et c'est très bien, mais quand mon four est déjà allumé et qu'il y a une grille ouverte qui appelle mon nom, je le considère une bonne occasion de libérer un brûleur (et mes mains). La méthode du four prend un peu plus de temps que celle de la cuisinière, mais elle produit des pois chiches plus croustillants et plus uniformément cuits (ou, comme nous avons commencé à les appeler affectueusement dans mon appartement, « garbos »).

Voici comment faire: Tout d'abord, chauffez votre four à 400° F avec la grille positionnée au milieu. Parfois, mon four monte jusqu'à 425 ° F parce que c'est l'une de ces machines chaudes ou non, c'est bien. Il vaut mieux qu'il fasse un peu chaud que trop froid.

C'est la couleur que vous recherchez.

Michael Graydon + Nikole Herriott

Prochaine étape, essuyez-vous. Parce que l'humidité est l'ennemi du croustillant, vous devrez essuyer les pois chiches, même idée que lorsque vous faites cuire des cuisses de poulet ou saisissez un morceau de poisson. Je préfère jeter les pois chiches - égouttés d'une boîte et rincés dans une passoire - sur un torchon propre et non pelucheux, les emballer à l'intérieur et les frotter énergiquement pour éliminer une partie de l'excès d'humidité. (Si vous cherchez une raison d'utiliser votre essoreuse à salade - et ne le sommes-nous pas tous - j'ai également réussi à la recouvrir d'un torchon, à y verser les pois chiches, puis à leur donner le traitement du cycle d'essorage.)

En bousculant les pois chiches, vous remarquerez que les couches extérieures blanches (autorisation d'appeler ces exosquelettes ?) se séparent. Vous n'avez pas besoin d'être méticuleux pour les retirer, mais c'est quelque chose à faire avec vos mains pendant que vous êtes en appel Zoom avec vos parents/patron et, en plus, les pois chiches dénudés prendront plus de couleur au four, sans ces peaux molles et humides sur le chemin.

J'aime laisser les pois chiches sécher à l'air sur la serviette pendant quelques minutes, juste pour m'assurer que le travail est fait. C'est facultatif mais quelque chose à considérer si vous pouvez utiliser le temps pour commencer d'autres tâches de cuisine : hacher des légumes, faire une vinaigrette, faire bouillir une casserole d'eau, faire la Macarena (hier soir, nous avons cha-cha-glissé !).

Photo d'Alex Lau, Stylisme culinaire de Sue Li, Stylisme d'accessoires de Kalen Kaminski

Maintenant, transférez les pois chiches sur une plaque à pâtisserie à rebords sans doublure (une boîte de 15,5 onces devrait tenir dans une seule couche) et arrosez généreusement d'huile d'olive. Cela devrait être au moins quelques cuillères à soupe – vous voulez voir une marée noire au fond. Assaisonner avec du sel et du poivre et bien mélanger. Faites cuire les pois chiches en secouant la poêle une ou deux fois, pendant 30 à 40 minutes, jusqu'à ce qu'ils soient secs au toucher et bronzent au niveau du bronzage. Une poignée s'est peut-être fendue en papillonnant. C'est bon! (Je dois noter : certaines personnes font d'abord cuire leurs pois chiches pendant 15 minutes sans pour autant huile pour les sécher encore plus. Je saute toujours cela pour des raisons de temps et de facilité, mais cela produit probablement des haricots plus croustillants de part en part, tandis que les miens conservent un milieu crémeux. Essaie?)

Vous pouvez habiller les haricots, mais vous devrez faire attention aux épices, graines ou algues délicates (oui) qui ont tendance à brûler. Si c'est quelque chose qui a besoin d'être grillé - du paprika fumé avec du cumin et de la coriandre ou du curcuma moulu et beaucoup de poivre noir concassé ou de graines de sésame, de moutarde et de nigelle - ajoutez-le vers la fin (pour les cinq à 10 dernières minutes). Si c'est quelque chose que vous saupoudrez sur vos aliments directement du bocal, comme du gomasio, du furikake, du MSG, du za'atar ou du nori grillé et écrasé, mélangez-le avec les pois chiches une fois qu'ils sont sortis du four mais qu'ils sont encore chauds . Cela l'aidera à tenir.

La texture des pois chiches est la plus spectaculaire lorsqu'ils sortent du four, mais ils conserveront leurs coquilles vives tout au long de la journée - je les laisse généralement refroidir sur la plaque à pâtisserie, puis les transfère dans un récipient avec le dessus entrouverte et laissez-les pendre à température ambiante jusqu'à ce que je sois prêt à les manger.

Sont-ils meilleurs que les chips ? Non. Sont-ils meilleurs que les Fritos ? Non. Sev ? Non. Mais est-ce que j'ai l'une de ces choses en ce moment ? Non! Et sont-ils meilleurs que la boîte de pois chiches avec laquelle ils ont commencé ? 100% oui !


Les pois chiches rôtis au four sont ce que je fais quand je n'ai plus de croustilles

La seule chose meilleure qu'une bonne recette ? Quand quelque chose est si facile à faire que vous n'en avez même pas besoin. Bienvenue dans It's That Simple, une chronique où nous vous présentons le processus de préparation des plats et des boissons que nous pouvons préparer les yeux fermés.

Je suis un mangeur de pois chiche sans discernement. Je les aime tellement pâteuses qu'elles peuvent épaissir un bouillon Je les aime mélangées à du houmous velouté et je les aime, comme tout le monde, si croustillantes qu'elles éclatent, grésillent, craquent et éclatent. Je les grignote par poignée, ou les éparpille sur des salades ou des légumes rôtis ou des trempettes crémeuses, ou les mélange à des pâtes à la dernière minute, prétendant que ce sont des pignons grillés beaucoup plus chers.

Vous pouvez le faire sur la cuisinière - beaucoup d'huile d'olive, une grande poêle, 12-15 minutes de brassage - et c'est très bien, mais quand mon four est déjà allumé et qu'il y a une grille ouverte qui appelle mon nom, je le considère une bonne occasion de libérer un brûleur (et mes mains). La méthode du four prend un peu plus de temps que celle de la cuisinière, mais elle produit des pois chiches plus croustillants et plus uniformément cuits (ou, comme nous avons commencé à les appeler affectueusement dans mon appartement, « garbos »).

Voici comment faire: Tout d'abord, chauffez votre four à 400° F avec la grille positionnée au milieu. Parfois, mon four monte jusqu'à 425 ° F parce que c'est l'une de ces machines chaudes ou non, c'est bien. Il vaut mieux qu'il fasse un peu chaud que trop froid.

C'est la couleur que vous recherchez.

Michael Graydon + Nikole Herriott

Prochaine étape, essuyez-vous. Parce que l'humidité est l'ennemi du croustillant, vous devrez essuyer les pois chiches, même idée que lorsque vous faites cuire des cuisses de poulet ou saisissez un morceau de poisson. Je préfère jeter les pois chiches - égouttés d'une boîte et rincés dans une passoire - sur un torchon propre et non pelucheux, les emballer à l'intérieur et les frotter énergiquement pour éliminer une partie de l'excès d'humidité. (Si vous cherchez une raison d'utiliser votre essoreuse à salade - et ne le sommes-nous pas tous - j'ai également réussi à la recouvrir d'un torchon, à y verser les pois chiches, puis à leur donner le traitement du cycle d'essorage.)

En bousculant les pois chiches, vous remarquerez que les couches extérieures blanches (autorisation d'appeler ces exosquelettes ?) se séparent. Vous n'avez pas besoin d'être méticuleux pour les retirer, mais c'est quelque chose à faire avec vos mains pendant que vous êtes en appel Zoom avec vos parents/patron et, en plus, les pois chiches dénudés prendront plus de couleur au four, sans ces peaux molles et humides sur le chemin.

J'aime laisser les pois chiches sécher à l'air sur la serviette pendant quelques minutes, juste pour m'assurer que le travail est fait. C'est facultatif mais quelque chose à considérer si vous pouvez utiliser le temps pour commencer d'autres tâches de cuisine : hacher des légumes, faire une vinaigrette, faire bouillir une casserole d'eau, faire la Macarena (hier soir, nous avons cha-cha-glissé !).

Photo d'Alex Lau, Stylisme culinaire de Sue Li, Stylisme d'accessoires de Kalen Kaminski

Maintenant, transférez les pois chiches sur une plaque à pâtisserie à rebords sans doublure (une boîte de 15,5 onces devrait tenir dans une seule couche) et arrosez généreusement d'huile d'olive. Cela devrait être au moins quelques cuillères à soupe – vous voulez voir une marée noire au fond. Assaisonner avec du sel et du poivre et bien mélanger. Faites cuire les pois chiches en secouant la poêle une ou deux fois, pendant 30 à 40 minutes, jusqu'à ce qu'ils soient secs au toucher et bronzent au niveau du bronzage. Une poignée s'est peut-être fendue en papillonnant. C'est bon! (Je dois noter : certaines personnes font d'abord cuire leurs pois chiches pendant 15 minutes sans pour autant huile pour les sécher encore plus. Je saute toujours cela pour des raisons de temps et de facilité, mais cela produit probablement des haricots plus croustillants de part en part, alors que les miens conservent un milieu crémeux. Essaie?)

Vous pouvez habiller les haricots, mais vous devrez faire attention aux épices, graines ou algues délicates (oui) qui ont tendance à brûler. Si c'est quelque chose qui a besoin d'être grillé - du paprika fumé avec du cumin et de la coriandre ou du curcuma moulu et beaucoup de poivre noir concassé ou de graines de sésame, de moutarde et de nigelle - ajoutez-le vers la fin (pour les cinq à 10 dernières minutes). Si c'est quelque chose que vous saupoudrez sur vos aliments directement du bocal, comme du gomasio, du furikake, du MSG, du za'atar ou du nori grillé et écrasé, mélangez-le avec les pois chiches une fois qu'ils sont sortis du four mais qu'ils sont encore chauds . Cela l'aidera à tenir.

La texture des pois chiches est la plus spectaculaire lorsqu'ils sortent du four, mais ils conserveront leurs coquilles vives tout au long de la journée - je les laisse généralement refroidir sur la plaque à pâtisserie, puis les transfère dans un récipient avec le dessus entrouverte et laissez-les pendre à température ambiante jusqu'à ce que je sois prêt à les manger.

Sont-ils meilleurs que les chips ? Non. Sont-ils meilleurs que les Fritos ? Non. Sev ? Non. Mais est-ce que j'ai l'une de ces choses en ce moment ? Non! Et sont-ils meilleurs que la boîte de pois chiches avec laquelle ils ont commencé ? 100% oui !


Les pois chiches rôtis au four sont ce que je fais quand je n'ai plus de croustilles

La seule chose meilleure qu'une bonne recette ? Quand quelque chose est si facile à faire que vous n'en avez même pas besoin. Bienvenue dans It's That Simple, une chronique où nous vous présentons le processus de préparation des plats et des boissons que nous pouvons préparer les yeux fermés.

Je suis un mangeur de pois chiche sans discernement. Je les aime tellement pâteuses qu'elles peuvent épaissir un bouillon Je les aime mélangées à du houmous velouté et je les aime, comme tout le monde, si croustillantes qu'elles éclatent, grésillent, craquent et éclatent. Je les grignote par poignée, ou les éparpille sur des salades ou des légumes rôtis ou des trempettes crémeuses, ou les mélange à des pâtes à la dernière minute, prétendant que ce sont des pignons grillés beaucoup plus chers.

Vous pouvez le faire sur la cuisinière - beaucoup d'huile d'olive, une grande poêle, 12-15 minutes de brassage - et c'est très bien, mais quand mon four est déjà allumé et qu'il y a une grille ouverte qui appelle mon nom, je le considère une bonne occasion de libérer un brûleur (et mes mains). La méthode du four prend un peu plus de temps que celle de la cuisinière, mais elle produit des pois chiches plus croustillants et plus uniformément cuits (ou, comme nous avons commencé à les appeler affectueusement dans mon appartement, « garbos »).

Voici comment faire: Tout d'abord, chauffez votre four à 400° F avec la grille positionnée au milieu. Parfois, mon four monte jusqu'à 425 ° F parce que c'est l'une de ces machines chaudes ou non, c'est bien. Il vaut mieux qu'il fasse un peu chaud que trop froid.

C'est la couleur que vous recherchez.

Michael Graydon + Nikole Herriott

Prochaine étape, essuyez-vous. Parce que l'humidité est l'ennemi du croustillant, vous devrez essuyer les pois chiches, même idée que lorsque vous faites cuire des cuisses de poulet ou saisissez un morceau de poisson. Je préfère jeter les pois chiches - égouttés d'une boîte et rincés dans une passoire - sur un torchon propre et non pelucheux, les emballer à l'intérieur et les frotter énergiquement pour éliminer une partie de l'excès d'humidité. (Si vous cherchez une raison d'utiliser votre essoreuse à salade - et ne le sommes-nous pas tous - j'ai également réussi à la recouvrir d'un torchon, à y verser les pois chiches, puis à leur donner le traitement du cycle d'essorage.)

En bousculant les pois chiches, vous remarquerez que les couches extérieures blanches (autorisation d'appeler ces exosquelettes ?) se séparent. Vous n'avez pas besoin d'être méticuleux pour les retirer, mais c'est quelque chose à faire avec vos mains pendant que vous êtes en appel Zoom avec vos parents/patron et, en plus, les pois chiches dénudés prendront plus de couleur au four, sans ces peaux molles et humides sur le chemin.

J'aime laisser les pois chiches sécher à l'air sur la serviette pendant quelques minutes, juste pour m'assurer que le travail est fait. C'est facultatif mais quelque chose à considérer si vous pouvez utiliser le temps pour commencer d'autres tâches de cuisine : hacher des légumes, faire une vinaigrette, faire bouillir une casserole d'eau, faire la Macarena (hier soir, nous avons cha-cha-glissé !).

Photo d'Alex Lau, Stylisme culinaire de Sue Li, Stylisme d'accessoires de Kalen Kaminski

Maintenant, transférez les pois chiches sur une plaque à pâtisserie à rebords sans doublure (une boîte de 15,5 onces devrait tenir dans une seule couche) et arrosez généreusement d'huile d'olive. Cela devrait être au moins quelques cuillères à soupe – vous voulez voir une marée noire au fond. Assaisonner avec du sel et du poivre et bien mélanger. Faites cuire les pois chiches en secouant la poêle une ou deux fois, pendant 30 à 40 minutes, jusqu'à ce qu'ils soient secs au toucher et bronzent au niveau du bronzage. Une poignée s'est peut-être fendue en papillonnant. C'est bon! (Je dois noter : certaines personnes font d'abord cuire leurs pois chiches pendant 15 minutes sans pour autant huile pour les sécher encore plus. Je saute toujours cela pour des raisons de temps et de facilité, mais cela produit probablement des haricots plus croustillants de part en part, tandis que les miens conservent un milieu crémeux. Essaie?)

Vous pouvez habiller les haricots, mais vous devrez faire attention aux épices, graines ou algues délicates (oui) qui ont tendance à brûler. Si c'est quelque chose qui a besoin d'être grillé - du paprika fumé avec du cumin et de la coriandre ou du curcuma moulu et beaucoup de poivre noir concassé ou de graines de sésame, de moutarde et de nigelle - ajoutez-le vers la fin (pour les cinq à 10 dernières minutes). Si c'est quelque chose que vous saupoudrez sur vos aliments directement du bocal, comme du gomasio, du furikake, du MSG, du za'atar ou du nori grillé et écrasé, mélangez-le avec les pois chiches une fois qu'ils sont sortis du four mais qu'ils sont encore chauds . Cela l'aidera à tenir.

La texture des pois chiches est la plus spectaculaire lorsqu'ils sortent du four, mais ils conserveront leurs coquilles vives tout au long de la journée - je les laisse généralement refroidir sur la plaque à pâtisserie, puis les transfère dans un récipient avec le dessus entrouverte et laissez-les pendre à température ambiante jusqu'à ce que je sois prêt à les manger.

Sont-ils meilleurs que les chips ? Non. Sont-ils meilleurs que les Fritos ? Non. Sev ? Non. Mais est-ce que j'ai l'une de ces choses en ce moment ? Non! Et sont-ils meilleurs que la boîte de pois chiches avec laquelle ils ont commencé ? 100% oui !


Les pois chiches rôtis au four sont ce que je fais quand je n'ai plus de croustilles

La seule chose meilleure qu'une bonne recette ? Quand quelque chose est si facile à faire que vous n'en avez même pas besoin. Bienvenue dans It's That Simple, une chronique où nous vous présentons le processus de préparation des plats et des boissons que nous pouvons préparer les yeux fermés.

Je suis un mangeur de pois chiche sans discernement. Je les aime tellement pâteuses qu'elles peuvent épaissir un bouillon Je les aime mélangées à du houmous velouté et je les aime, comme tout le monde, si croustillantes qu'elles éclatent, grésillent, craquent et éclatent. Je les grignote par poignée, ou les éparpille sur des salades ou des légumes rôtis ou des trempettes crémeuses, ou les mélange à des pâtes à la dernière minute, prétendant que ce sont des pignons grillés beaucoup plus chers.

Vous pouvez le faire sur la cuisinière - beaucoup d'huile d'olive, une grande poêle, 12-15 minutes de brassage - et c'est très bien, mais quand mon four est déjà allumé et qu'il y a une grille ouverte qui appelle mon nom, je le considère une bonne occasion de libérer un brûleur (et mes mains). La méthode du four prend un peu plus de temps que celle de la cuisinière, mais elle produit des pois chiches plus croustillants et plus uniformément cuits (ou, comme nous avons commencé à les appeler affectueusement dans mon appartement, « garbos »).

Voici comment faire: Tout d'abord, chauffez votre four à 400° F avec la grille positionnée au milieu. Parfois, mon four monte jusqu'à 425 ° F parce que c'est l'une de ces machines chaudes ou non, c'est bien. Il vaut mieux qu'il fasse un peu chaud que trop froid.

C'est la couleur que vous recherchez.

Michael Graydon + Nikole Herriott

Prochaine étape, essuyez-vous. Parce que l'humidité est l'ennemi du croustillant, vous devrez essuyer les pois chiches, même idée que lorsque vous faites cuire des cuisses de poulet ou saisissez un morceau de poisson. Je préfère jeter les pois chiches - égouttés d'une boîte et rincés dans une passoire - sur un torchon propre et non pelucheux, les emballer à l'intérieur et les frotter énergiquement pour éliminer une partie de l'excès d'humidité. (Si vous cherchez une raison d'utiliser votre essoreuse à salade - et ne le sommes-nous pas tous - j'ai également réussi à la recouvrir d'un torchon, à y verser les pois chiches, puis à leur donner le traitement du cycle d'essorage.)

En bousculant les pois chiches, vous remarquerez que les couches extérieures blanches (autorisation d'appeler ces exosquelettes ?) se séparent. Vous n'avez pas besoin d'être méticuleux pour les retirer, mais c'est quelque chose à faire avec vos mains pendant que vous êtes en appel Zoom avec vos parents/patron et, en plus, les pois chiches dénudés prendront plus de couleur au four, sans ces peaux molles et humides sur le chemin.

J'aime laisser les pois chiches sécher à l'air sur la serviette pendant quelques minutes, juste pour m'assurer que le travail est fait. C'est facultatif mais quelque chose à considérer si vous pouvez utiliser le temps pour commencer d'autres tâches de cuisine : hacher des légumes, faire une vinaigrette, faire bouillir une casserole d'eau, faire la Macarena (hier soir, nous avons cha-cha-glissé !).

Photo d'Alex Lau, Stylisme culinaire de Sue Li, Stylisme d'accessoires de Kalen Kaminski

Maintenant, transférez les pois chiches sur une plaque à pâtisserie à rebords sans doublure (une boîte de 15,5 onces devrait tenir dans une seule couche) et arrosez généreusement d'huile d'olive. Cela devrait être au moins quelques cuillères à soupe – vous voulez voir une marée noire au fond. Assaisonner avec du sel et du poivre et bien mélanger. Faites cuire les pois chiches en secouant la poêle une ou deux fois, pendant 30 à 40 minutes, jusqu'à ce qu'ils soient secs au toucher et bronzent au niveau du bronzage. Une poignée s'est peut-être fendue en papillonnant. C'est bon! (Je dois noter : certaines personnes font d'abord cuire leurs pois chiches pendant 15 minutes sans pour autant huile pour les sécher encore plus. Je saute toujours cela pour des raisons de temps et de facilité, mais cela produit probablement des haricots plus croustillants de part en part, tandis que les miens conservent un milieu crémeux. Essaie?)

Vous pouvez habiller les haricots, mais vous devrez faire attention aux épices, graines ou algues délicates (oui) qui ont tendance à brûler. Si c'est quelque chose qui a besoin d'être grillé - du paprika fumé avec du cumin et de la coriandre ou du curcuma moulu et beaucoup de poivre noir concassé ou de graines de sésame, de moutarde et de nigelle - ajoutez-le vers la fin (pour les cinq à 10 dernières minutes). Si c'est quelque chose que vous saupoudrez sur vos aliments directement du bocal, comme du gomasio, du furikake, du MSG, du za'atar ou du nori grillé et écrasé, mélangez-le avec les pois chiches une fois qu'ils sont sortis du four mais qu'ils sont encore chauds . Cela l'aidera à tenir.

La texture des pois chiches est la plus spectaculaire lorsqu'ils sortent du four, mais ils conserveront leurs coquilles vives tout au long de la journée - je les laisse généralement refroidir sur la plaque à pâtisserie, puis les transfère dans un récipient avec le dessus entrouverte et laissez-les pendre à température ambiante jusqu'à ce que je sois prêt à les manger.

Sont-ils meilleurs que les chips ? Non. Sont-ils meilleurs que les Fritos ? Non. Sev ? Non. Mais est-ce que j'ai l'une de ces choses en ce moment ? Non! Et sont-ils meilleurs que la boîte de pois chiches avec laquelle ils ont commencé ? 100% oui !


Les pois chiches rôtis au four sont ce que je fais quand je n'ai plus de croustilles

La seule chose meilleure qu'une bonne recette ? Quand quelque chose est si facile à faire que vous n'en avez même pas besoin. Bienvenue dans It's That Simple, une chronique où nous vous présentons le processus de préparation des plats et des boissons que nous pouvons préparer les yeux fermés.

Je suis un mangeur de pois chiche sans discernement. Je les aime tellement pâteuses qu'elles peuvent épaissir un bouillon Je les aime mélangées à du houmous velouté et je les aime, comme tout le monde, si croustillantes qu'elles éclatent, grésillent, craquent et éclatent. Je les grignote par poignée, ou les éparpille sur des salades ou des légumes rôtis ou des trempettes crémeuses, ou les mélange à des pâtes à la dernière minute, prétendant que ce sont des pignons grillés beaucoup plus chers.

Vous pouvez le faire sur la cuisinière - beaucoup d'huile d'olive, une grande poêle, 12-15 minutes de brassage - et c'est très bien, mais quand mon four est déjà allumé et qu'il y a une grille ouverte qui appelle mon nom, je le considère une bonne occasion de libérer un brûleur (et mes mains). La méthode du four prend un peu plus de temps que celle de la cuisinière, mais elle produit des pois chiches plus croustillants et plus uniformément cuits (ou, comme nous avons commencé à les appeler affectueusement dans mon appartement, « garbos »).

Voici comment faire: Tout d'abord, chauffez votre four à 400° F avec la grille positionnée au milieu. Parfois, mon four monte jusqu'à 425 ° F parce que c'est l'une de ces machines chaudes ou non, c'est bien. Il vaut mieux qu'il fasse un peu chaud que trop froid.

C'est la couleur que vous recherchez.

Michael Graydon + Nikole Herriott

Prochaine étape, essuyez-vous. Parce que l'humidité est l'ennemi du croustillant, vous devrez essuyer les pois chiches, même idée que lorsque vous faites cuire des cuisses de poulet ou saisissez un morceau de poisson. Je préfère jeter les pois chiches - égouttés d'une boîte et rincés dans une passoire - sur un torchon propre et non pelucheux, les emballer à l'intérieur et les frotter énergiquement pour éliminer une partie de l'excès d'humidité. (Si vous cherchez une raison d'utiliser votre essoreuse à salade - et ne le sommes-nous pas tous - j'ai également réussi à la recouvrir d'un torchon, à y verser les pois chiches, puis à leur donner le traitement du cycle d'essorage.)

As you jostle the chickpeas, you’ll notice that the white outer layers (permission to call these exoskeletons?) separates. You don’t need to be meticulous about removing these, but it’s something to do with your hands while you’re on a Zoom call with your parents/boss and, besides, the denuded chickpeas will take on more color in the oven, without those floppy, wet skins in the way.

I like to leave the chickpeas to air-dry on the towel for a few minutes, just to make sure the job is done. This is optional but something to consider if you could use the time to get other kitchen tasks started: chop some vegetables, make a vinaigrette, boil a pot of water, do the Macarena (last night we cha-cha-slid!).

Photo by Alex Lau, Food Styling by Sue Li, Prop Styling by Kalen Kaminski

Now transfer the chickpeas to an unlined rimmed baking sheet (one 15.5-ounce can should fit in a single layer) and drizzle generously with olive oil. It should be at least a couple of tablespoons—you want to see an oil slick at the bottom. Season with salt and pepper and toss well to combine. Bake the chickpeas, shaking the pan once or twice, for 30-40 minutes, until they’re dry to the touch and spray-tan-level bronze. A handful may have split open, butterflying themselves. It’s fine! (I should note: Some people first bake their chickpeas for 15 minutes sans pour autant oil to dry them out even further. I always skip this for sake of time and ease, but it likely does produce beans that are crispier through and through, whereas mine retain creamy middles. Give it a try?)

You can dress up the beans, but you’ll want to be careful with delicate spices, seeds, or seaweed (yup) that are prone to burning. If it’s something that needs toasting—smoked paprika with cumin and coriander or ground turmeric and lots of cracked black pepper or sesame, mustard, and nigella seeds—add it towards the end (for the last five to 10 minutes). If it’s something that you’d sprinkle on your food straight from the jar—like gomasio, furikake, MSG, za’atar, or toasted and crushed nori—mix it with the chickpeas once they’ve emerged from the oven but are still warm. That will help it stick.

The chickpeas’ texture is most dramatic when they’re fresh from the oven, but they’ll retain their snappy shells throughout the day—I’ll usually let them cool on the baking sheet, then transfer them to a container with the top ajar and let them hang at room temp until I’m ready to eat them.

Are they better than potato chips? No. Are they better than Fritos? No. Sev? No. But do I have any of those things right now? Non! And are they better than the can of chickpeas they started as? 100% yes!


Oven-Roasted Chickpeas Are What I Make When I'm Out of Potato Chips

La seule chose meilleure qu'une bonne recette ? Quand quelque chose est si facile à faire que vous n'en avez même pas besoin. Bienvenue dans It's That Simple, une chronique où nous vous présentons le processus de préparation des plats et des boissons que nous pouvons préparer les yeux fermés.

I’m an indiscriminate chickpea eater. I like them so fall-apart mushy they can thicken a broth I like them blended into velvety hummus and I like them, like everyone else in the world, so crispy that they burst, sizzle, snap, and pop. I snack on them by the handful, or scatter them on salads or roasted vegetables or creamy dips, or mix them into pasta at the last minute, pretending they’re much more expensive toasted pine nuts.

You can do this on the stove—lots of olive oil, a large skillet, 12-15 minutes of stirring—and that’s all well and good, but when my oven is already on and there’s an open rack calling my name, I consider it a good opportunity to free up a burner (and my hands). The oven method takes a little longer than the stovetop one, but it produces crispier, more evenly cooked garbanzos (or, as we’ve started to affectionately call them in my apartment, “garbos”).

Here’s how to do it: First, heat your oven to 400° F with the rack positioned in the middle. Sometimes my oven creeps up to 425° F because it's one of those hot-or-not machines—that’s fine. It’s better that it’s a little hot than too cold.

This is the color you're looking for.

Michael Graydon + Nikole Herriott

Next step, towel off. Because moisture is the enemy of crispiness, you’ll need to pat the chickpeas dry, same idea as when you’re cooking chicken thighs or searing a piece of fish. I prefer to dump the chickpeas—drained from a can and rinsed in a colander—onto a clean, lint-free kitchen towel, bundle them inside, and give them an assertive rub to wick off some of the excess dampness. (If you’re looking for a reason to use your salad spinner—and aren’t we all—I’ve also had success lining it with a kitchen towel, pouring in the chickpeas, then giving them the spin cycle treatment.)

As you jostle the chickpeas, you’ll notice that the white outer layers (permission to call these exoskeletons?) separates. You don’t need to be meticulous about removing these, but it’s something to do with your hands while you’re on a Zoom call with your parents/boss and, besides, the denuded chickpeas will take on more color in the oven, without those floppy, wet skins in the way.

I like to leave the chickpeas to air-dry on the towel for a few minutes, just to make sure the job is done. This is optional but something to consider if you could use the time to get other kitchen tasks started: chop some vegetables, make a vinaigrette, boil a pot of water, do the Macarena (last night we cha-cha-slid!).

Photo by Alex Lau, Food Styling by Sue Li, Prop Styling by Kalen Kaminski

Now transfer the chickpeas to an unlined rimmed baking sheet (one 15.5-ounce can should fit in a single layer) and drizzle generously with olive oil. It should be at least a couple of tablespoons—you want to see an oil slick at the bottom. Season with salt and pepper and toss well to combine. Bake the chickpeas, shaking the pan once or twice, for 30-40 minutes, until they’re dry to the touch and spray-tan-level bronze. A handful may have split open, butterflying themselves. It’s fine! (I should note: Some people first bake their chickpeas for 15 minutes sans pour autant oil to dry them out even further. I always skip this for sake of time and ease, but it likely does produce beans that are crispier through and through, whereas mine retain creamy middles. Give it a try?)

You can dress up the beans, but you’ll want to be careful with delicate spices, seeds, or seaweed (yup) that are prone to burning. If it’s something that needs toasting—smoked paprika with cumin and coriander or ground turmeric and lots of cracked black pepper or sesame, mustard, and nigella seeds—add it towards the end (for the last five to 10 minutes). If it’s something that you’d sprinkle on your food straight from the jar—like gomasio, furikake, MSG, za’atar, or toasted and crushed nori—mix it with the chickpeas once they’ve emerged from the oven but are still warm. That will help it stick.

The chickpeas’ texture is most dramatic when they’re fresh from the oven, but they’ll retain their snappy shells throughout the day—I’ll usually let them cool on the baking sheet, then transfer them to a container with the top ajar and let them hang at room temp until I’m ready to eat them.

Are they better than potato chips? No. Are they better than Fritos? No. Sev? No. But do I have any of those things right now? Non! And are they better than the can of chickpeas they started as? 100% yes!


Oven-Roasted Chickpeas Are What I Make When I'm Out of Potato Chips

La seule chose meilleure qu'une bonne recette ? Quand quelque chose est si facile à faire que vous n'en avez même pas besoin. Bienvenue dans It's That Simple, une chronique où nous vous présentons le processus de préparation des plats et des boissons que nous pouvons préparer les yeux fermés.

I’m an indiscriminate chickpea eater. I like them so fall-apart mushy they can thicken a broth I like them blended into velvety hummus and I like them, like everyone else in the world, so crispy that they burst, sizzle, snap, and pop. I snack on them by the handful, or scatter them on salads or roasted vegetables or creamy dips, or mix them into pasta at the last minute, pretending they’re much more expensive toasted pine nuts.

You can do this on the stove—lots of olive oil, a large skillet, 12-15 minutes of stirring—and that’s all well and good, but when my oven is already on and there’s an open rack calling my name, I consider it a good opportunity to free up a burner (and my hands). The oven method takes a little longer than the stovetop one, but it produces crispier, more evenly cooked garbanzos (or, as we’ve started to affectionately call them in my apartment, “garbos”).

Here’s how to do it: First, heat your oven to 400° F with the rack positioned in the middle. Sometimes my oven creeps up to 425° F because it's one of those hot-or-not machines—that’s fine. It’s better that it’s a little hot than too cold.

This is the color you're looking for.

Michael Graydon + Nikole Herriott

Next step, towel off. Because moisture is the enemy of crispiness, you’ll need to pat the chickpeas dry, same idea as when you’re cooking chicken thighs or searing a piece of fish. I prefer to dump the chickpeas—drained from a can and rinsed in a colander—onto a clean, lint-free kitchen towel, bundle them inside, and give them an assertive rub to wick off some of the excess dampness. (If you’re looking for a reason to use your salad spinner—and aren’t we all—I’ve also had success lining it with a kitchen towel, pouring in the chickpeas, then giving them the spin cycle treatment.)

As you jostle the chickpeas, you’ll notice that the white outer layers (permission to call these exoskeletons?) separates. You don’t need to be meticulous about removing these, but it’s something to do with your hands while you’re on a Zoom call with your parents/boss and, besides, the denuded chickpeas will take on more color in the oven, without those floppy, wet skins in the way.

I like to leave the chickpeas to air-dry on the towel for a few minutes, just to make sure the job is done. This is optional but something to consider if you could use the time to get other kitchen tasks started: chop some vegetables, make a vinaigrette, boil a pot of water, do the Macarena (last night we cha-cha-slid!).

Photo by Alex Lau, Food Styling by Sue Li, Prop Styling by Kalen Kaminski

Now transfer the chickpeas to an unlined rimmed baking sheet (one 15.5-ounce can should fit in a single layer) and drizzle generously with olive oil. It should be at least a couple of tablespoons—you want to see an oil slick at the bottom. Season with salt and pepper and toss well to combine. Bake the chickpeas, shaking the pan once or twice, for 30-40 minutes, until they’re dry to the touch and spray-tan-level bronze. A handful may have split open, butterflying themselves. It’s fine! (I should note: Some people first bake their chickpeas for 15 minutes sans pour autant oil to dry them out even further. I always skip this for sake of time and ease, but it likely does produce beans that are crispier through and through, whereas mine retain creamy middles. Give it a try?)

You can dress up the beans, but you’ll want to be careful with delicate spices, seeds, or seaweed (yup) that are prone to burning. If it’s something that needs toasting—smoked paprika with cumin and coriander or ground turmeric and lots of cracked black pepper or sesame, mustard, and nigella seeds—add it towards the end (for the last five to 10 minutes). If it’s something that you’d sprinkle on your food straight from the jar—like gomasio, furikake, MSG, za’atar, or toasted and crushed nori—mix it with the chickpeas once they’ve emerged from the oven but are still warm. That will help it stick.

The chickpeas’ texture is most dramatic when they’re fresh from the oven, but they’ll retain their snappy shells throughout the day—I’ll usually let them cool on the baking sheet, then transfer them to a container with the top ajar and let them hang at room temp until I’m ready to eat them.

Are they better than potato chips? No. Are they better than Fritos? No. Sev? No. But do I have any of those things right now? Non! And are they better than the can of chickpeas they started as? 100% yes!


Oven-Roasted Chickpeas Are What I Make When I'm Out of Potato Chips

La seule chose meilleure qu'une bonne recette ? Quand quelque chose est si facile à faire que vous n'en avez même pas besoin. Bienvenue dans It's That Simple, une chronique où nous vous présentons le processus de préparation des plats et des boissons que nous pouvons préparer les yeux fermés.

I’m an indiscriminate chickpea eater. I like them so fall-apart mushy they can thicken a broth I like them blended into velvety hummus and I like them, like everyone else in the world, so crispy that they burst, sizzle, snap, and pop. I snack on them by the handful, or scatter them on salads or roasted vegetables or creamy dips, or mix them into pasta at the last minute, pretending they’re much more expensive toasted pine nuts.

You can do this on the stove—lots of olive oil, a large skillet, 12-15 minutes of stirring—and that’s all well and good, but when my oven is already on and there’s an open rack calling my name, I consider it a good opportunity to free up a burner (and my hands). The oven method takes a little longer than the stovetop one, but it produces crispier, more evenly cooked garbanzos (or, as we’ve started to affectionately call them in my apartment, “garbos”).

Here’s how to do it: First, heat your oven to 400° F with the rack positioned in the middle. Sometimes my oven creeps up to 425° F because it's one of those hot-or-not machines—that’s fine. It’s better that it’s a little hot than too cold.

This is the color you're looking for.

Michael Graydon + Nikole Herriott

Next step, towel off. Because moisture is the enemy of crispiness, you’ll need to pat the chickpeas dry, same idea as when you’re cooking chicken thighs or searing a piece of fish. I prefer to dump the chickpeas—drained from a can and rinsed in a colander—onto a clean, lint-free kitchen towel, bundle them inside, and give them an assertive rub to wick off some of the excess dampness. (If you’re looking for a reason to use your salad spinner—and aren’t we all—I’ve also had success lining it with a kitchen towel, pouring in the chickpeas, then giving them the spin cycle treatment.)

As you jostle the chickpeas, you’ll notice that the white outer layers (permission to call these exoskeletons?) separates. You don’t need to be meticulous about removing these, but it’s something to do with your hands while you’re on a Zoom call with your parents/boss and, besides, the denuded chickpeas will take on more color in the oven, without those floppy, wet skins in the way.

I like to leave the chickpeas to air-dry on the towel for a few minutes, just to make sure the job is done. This is optional but something to consider if you could use the time to get other kitchen tasks started: chop some vegetables, make a vinaigrette, boil a pot of water, do the Macarena (last night we cha-cha-slid!).

Photo by Alex Lau, Food Styling by Sue Li, Prop Styling by Kalen Kaminski

Now transfer the chickpeas to an unlined rimmed baking sheet (one 15.5-ounce can should fit in a single layer) and drizzle generously with olive oil. It should be at least a couple of tablespoons—you want to see an oil slick at the bottom. Season with salt and pepper and toss well to combine. Bake the chickpeas, shaking the pan once or twice, for 30-40 minutes, until they’re dry to the touch and spray-tan-level bronze. A handful may have split open, butterflying themselves. It’s fine! (I should note: Some people first bake their chickpeas for 15 minutes sans pour autant oil to dry them out even further. I always skip this for sake of time and ease, but it likely does produce beans that are crispier through and through, whereas mine retain creamy middles. Give it a try?)

You can dress up the beans, but you’ll want to be careful with delicate spices, seeds, or seaweed (yup) that are prone to burning. If it’s something that needs toasting—smoked paprika with cumin and coriander or ground turmeric and lots of cracked black pepper or sesame, mustard, and nigella seeds—add it towards the end (for the last five to 10 minutes). If it’s something that you’d sprinkle on your food straight from the jar—like gomasio, furikake, MSG, za’atar, or toasted and crushed nori—mix it with the chickpeas once they’ve emerged from the oven but are still warm. That will help it stick.

The chickpeas’ texture is most dramatic when they’re fresh from the oven, but they’ll retain their snappy shells throughout the day—I’ll usually let them cool on the baking sheet, then transfer them to a container with the top ajar and let them hang at room temp until I’m ready to eat them.

Are they better than potato chips? No. Are they better than Fritos? No. Sev? No. But do I have any of those things right now? Non! And are they better than the can of chickpeas they started as? 100% yes!



Commentaires:

  1. Bedrosian

    Je félicite, le message admirable

  2. Kigasar

    Je me trompe probablement.

  3. Gorn

    Félicitations, vous avez juste une grande pensée.

  4. Voodoomuro

    Merveilleux, c'est une phrase drôle

  5. Vuzahn

    Je pense que c'est la pensée admirable

  6. Wolf

    Bonjour, chers utilisateurs de ce blog, qui sont réunis ici dans le même but que moi. Après avoir grimpé des dizaines de sites sur des sujets similaires, j'ai décidé d'opter pour ce blog en particulier. Je pense que c'est le plus compétent et le plus utile pour les personnes qui préfèrent ce sujet. J'espère trouver ici beaucoup de mes collègues et, bien sûr, beaucoup d'informations instructives. Merci à tous ceux qui m'ont soutenu et me soutiendront à l'avenir !



Écrire un message